in

Attaques Paris : François Hollande met en cause Daesh

Dans sa deuxième allocution solennelle prononcée ce samedi matin, au lendemain des attaques meurtrières sans précédent qui ont endeuillé Paris hier soir (le bilan macabre de 132 morts étant susceptible de s’alourdir au fil des heures), et horrifié une nouvelle fois tous les Français, le président Hollande a clairement dénoncé les coupables « Daesh », l'acronyme entaché de sang de l'Etat islamique, évoquant un« acte de guerre commis par une armée terroriste ».

Un deuil national de trois jours a été décrété et le Parlement se réunira en Congrès, lundi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Ils tiraient au hasard sur la foule”, un témoin au Bataclan (vidéo)

Le CFCM ainsi que l’ensemble des organisations musulmanes condamnent avec la plus grande vigueur ces attaques odieuses et abjectes