in ,

Athènes se dote enfin de sa première mosquée depuis plus de 180 ans

Ils n’osaient plus y croire, tellement l’attente fut longue et jalonnée de déconvenues. Mais aujourd’hui, les hauts dignitaires musulmans d’Athènes peuvent enfin pousser un immense soupir de soulagement devant la matérialisation de leur grand projet : après plus de 180 ans, la première mosquée officielle de la capitale grecque devrait ouvrir ses portes à la rentrée de septembre.

Fébrilement espérée, la réalisation de ce grand projet, maintes fois retardée et remise aux calendes grecques, avait fini par convaincre la communauté musulmane locale qu’ériger un phare de l’islam, au cœur du berceau de la démocratie, équivalait à bâtir des châteaux en Espagne…

Il semble déjà loin le temps où les musulmans d’Athènes étaient en proie au découragement et cédaient même, pour certains d’entre eux, à la résignation. L’heure est venue de savourer le fruit de leur patience, à toute épreuve, puisque plus de trois ans après avoir obtenu le feu vert du Parlement, la mosquée flambant neuve, qui cristallisait tous leurs espoirs, ne sera plus une simple esquisse sur le papier.

Publicité

« Bientôt, les premières prières seront faites par l’imam. Nous pensons que cela pourra avoir lieu d’ici à septembre », s’est félicité le ministre de l’Education Kostas Gavroglou, en soulignant la portée historique de l’événement. Plusieurs ministères grecs, dont le sien, ont apporté leur pierre à la construction de cette mosquée qui se singularisera par son absence de dôme et de minaret, et qui, avant même de sortir de terre, faisait déjà date.

Ce dernier a par ailleurs fait observer que la future mosquée d’Athènes, contrairement à la plupart des pays européens, est un lieu de culte public et non privé. « Elle n’appartient à personne, car elle appartient à tous et à vous tous », a-t-il insisté, clamant : « Ici, le propriétaire n’est pas un individu, ni une communauté, ni une société, ni un pays étranger ! ».

« Je voudrais commencer par remercier Allah d’avoir enfin une mosquée où nous pourrons nous recueillir dignement, mais aussi nous rassembler et aborder de nombreux sujets, théologiques ou de société », s’est réjoui pour sa part Zaki Mohamed, l’imam des lieux, tandis qu’Ashir Haidar, le représentant de la communauté chiite de Grèce, s’enthousiasmait devant ce « rêve devenu enfin réalité ».

Publicité

« C’est un grand cadeau de la part de l’État grec à la communauté musulmane d’Athènes. C’est un travail symbolique qui témoigne du respect de l’État grec pour la religion de l’islam », a-t-il déclaré.

Athènes s’est longtemps démarquée des autres cités phares européennes pour n’avoir aucune mosquée en son sein, et ce, depuis que la Grèce s’est affranchie de la tutelle de l’Empire ottoman en 1833. Une anomalie à l’échelle de l’Union européenne qui, jusqu’à ce jour, fut extrêmement préjudiciable aux plus de 300 000 musulmans qui y vivaient.

Ces derniers n’eurent longtemps d’autre choix que de prier dans des lieux de culte de fortune, tels que des sous-sols sordides et des entrepôts lugubres où, pour empirer les choses, des groupuscules néo-fascistes, tapis dans l’ombre de ces véritables coupe-gorge, leur ont fréquemment tendu des embuscades.

 

Publicité

Publicité

26 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @water water. Merci de votre réponse. Oui arabisé peut être interprété de différentes manières : par la langue et plus généralement la culture ou le remplacement de population. Les chrétiens en France et de tout temps comme leurs rejetons athées n’attendent pas d’être arabisés ou islamisés. C’est ce qui fait donc sans doute la différence avec les berbères. Ils ne se réjouissent donc pas de la construction de mosquées sur leur sol de manière générale. Mais ils respectent la laïcité. Celle construite à Athènes a déjà le mérite d’être occidentalisée. Une bonne chose à mon avis.

    • oui, mais l’armée musulmane qui a « conquis » le Maghreb ne comptait que …500 hommes pour un territoire grand comme toute l’Union européenne actuelle ! Pour un si vaste territoire, c’est bien la preuve que cette armée était attendue puisqu’elle a pu conquérir presque tout le territoire sans une seule bataille. Quelques années plus tard à peine, l’armée musulmane qui part pour l’Espagne à l’appel d’un prince espagnol destitué est composée de plusieurs milliers d’Amazigh qui viennent de se convertir et …d’un seul Arabe ! C’est bien la preuve que, pour les « Berbères », l’armée musulmane et la religion musulmane ont été une libération. Les juifs berbères, dont la Kahina, sont restés souvent juifs, en revanche les chrétiens sont tous passés à l’islam pour échapper à la tyrannie d’un christianisme romain qui opprimait le christianisme local. L’islam a libéré, il n’a pas converti par la force. Dans l’Orient arabe, les chrétiens sont restés majoritaires jusqu’aux croisades et c’est pour faire face aux croisés qu’ils sont massivement passés à l’islam.

      • Donc la Kahina était bien juive ! C’est ce que j’avais lu. Dommage qu’elle ait été tuée par les arabo musulmans. Elle représente beaucoup pour les berbères fiers de leurs origines je pense, sans doute à cause de cela : sa résistance à l’envahisseur étranger. J’ai d’ailleurs lu cette jolie expression quelque part : la Jeanne d’Arc des berbères.

        • Oui elle était juive et même les croc magnons ainsi que les dinosaures, l’univers même tout entier en fait

          Sacré clown de sayan.
          T’as encore des blagues dans ton répertoire, tu fais rire la galerie.

      • Ce n’est pas le nombre qui compte mais la détermination d’une infime minorité.
        Voir dans l’histoire française ce qui s’est passé en mai 1958 : l’Opération Résurrection.
        Le 1er bataillon parachutiste de choc qui a inventé la chute libre de nuit a suffit à écraser la IVème République qui a eu peur qu’il “saute” de Calvi à Paris !
        On pourrait trouver ce type de situation dans l’histoire de beaucoup de pays, il suffit que le fruit soit mur, c’est à dire le pays conquis soit faible et l’assaillant parfois minus en nombre remonté à bloc … voir l’aventure jamais égalée d’Alexandre le Grand !

      • Très beau commentaire @baraa. Vos contradicteurs oublient que les wisigoths étaient plus que nombreux et plus que remontés et armés avant la libération de l’Espagne.
        C’est comme nous expliquer que 500 personnes peuvent tenir par la force un territoire plus grand que l’Europe et guerrier.
        Quant au mythe Alexandre le Grand, il permet de reconnaître les adeptes de la violence mythologique. A trop confondre la violence des Grecs avec l’apport de la liberté et de la paix des musulmans, ils ont le cerveau en déconfiture.
        Les berbères = barbares, ils n’avaient accepté ni le christianisme romain ni le judaïsme d’où leur qualificatif berbères qui n’avait pas un sens péjoratif. Kahina ne fut ni chrétienne ni juive sinon elle n’aurait jamais pu être dirigeante. Ils ont accepté l’islam car la vérité leur est apparue par la Grâce d’Allah swt puisqu’ils y retrouvaient leur origine.

      • ” C’est bien la preuve que, pour les « Berbères », l’armée musulmane et la religion musulmane ont été une libération”. Énorme mensonge historique.

        baraa et kalim, je vous conseil de lire” les cavaliers d allah” vous en apprendrez beaucoup sur vos apriori et vos fantasmes notamment ;

        1 les berbères étaient majoritairement de fervent chrétiens traditionaliste à l arrivée des arabes, ils se sont même opposé au reformes religieuses imposé par Constantinople.

        2 il a fallu 5 campagnes militaires pour que les arabes s imposent au Maghreb
        ( plippe a très bien traduit la situation, c est bien une grande détermination qui a apporté leur réussite)

        3 connaissez hassan ibn noman ? on parle beaucoup de okba, mais c est ni plus ni moins cette inconnu qui a battu kahina, ( après avoir pris Carthage) et a installé durablement l islam au maghreb.

        4 on peut continuer si vous voulez ..

        ce que je cite n sort pas de mes désirs personnel mais sont des réalités historiques

  2. En échange de quoi, les musulmans de Grèce sont priés de ne pas critiquer l’alliance stratégique gréco-israélienne conclue par l’actuel gouvernement aux ordres du FMI et de l’UE, de la part d’un Etat qui fut toujours jusque là radicalement pro-palestinien. Comme ailleurs dans le monde, les musulmans sont priés de se réjouir des hochets identitaires d’apparence qu’on leur accorde en échange de la trahison de leur âme et de leurs fondamentaux qu’on exige d’eux.

  3. Kahina était une combattante berbère et non juive. Les Berbères sont des arabes comme les autres a quelque branches de séparation près. La colonisation a bien fait son travail de division puisque nous en parlons encore. Renseignez vous sur d autres supports que wikipédia même si je n’ ai rien contre ce site.

    • Bon il faut s’entendre sur les termes et leurs contenus !
      Les berbères n’ont pas plus à voir avec la péninsule arabique qu’avec la Bretagne.(je dis cela parce que des fantasmes celtes ont permis à certains de l’évoquer)
      Votre argumentaire est comparable à ce que serait le mien si j’affirmais que nous sommes romains parce que Jules César a battu les gaulois à Alésia.
      La passion religieuse peut faire dire n’importe quoi.

  4. ah oui ? et nous et notre héritage antique, judeo- chrétien , latino-romain et berbère au Maghreb et au moyen orient ? c est toujours les mêmes qui sont dans l’erreur comme toujours.

    • @Djeser. Oui c’est ce que j’ai entendu dire : l’existence d’une culture berbère au Maghreb qui était judéo-chrétien avant d’être envahi par les arabo musulmans. J’ai aussi entendu parler de Kahina, reine berbère qui est morte en combattant les omeyyades mais je ne sais pas ce qui est vrai à son sujet. Avez vous entretenu sa mémoire ? Et auquel cas était elle juive, chrétienne ? Pour beaucoup, le Maghreb est arabo musulman. Mais je connais une dame kabyle qui dit qu’elle n’est pas arabe et il y aussi des kabyles qui ne se disent ni arabes ni musulmans. Est ce vrai ?

      • La tribu du prophète à la Mecque, avant l’islam, était une tribu arabisée.
        Ce qui veut dire depuis ce temps être arabe ne veut plus dire race, mais avoir la langue maternelle arabe.

        Je suis berbère de père et mère et mon lieu de naissance est celui de Kahina.

        L’objectif de l’armée musulmane de l”époque était l’Espagne, il fallait rallier les berbères pour ne pas perdre du temps. Tarek à Gibraltar était berbère.

        L’armée musulmane (dite arabe) du temps de Kahina, avait deux mots d’ordre, concernant les berbères :
        – Il n y a pas de conversion forcée dans l’islam.
        – ne pas déposséder les gens de leur terre ni prendre leur femmes.
        Le reste est à discuter.

        Ils y a ceux qui sont restés chrétiens ,

      • zarathoustra, le problème de l identité chez nous est tres compliqué, on m a toujours dis que j etais arabo musulman, mais avec l age je prends conscience de la riche histoire du maghreb. J invite mes semblables à faire pareil. Dans l’antiquité des juifs se sont réfugiés au maghreb et en arabie pour fuir des persécutions d anciens empires, il ont influencé certains berbères et autres…

        • @djeser. Je vous souhaite de retrouver ou de cultiver cette mémoire très ancienne. Elle subsiste visiblement chez les kabyles et certains cherchent à se libérer du joug arabo musulman. Connaissez vous ce site : https://kabyles.net ? Est il valable selon vous ?

          • zarathoustra, il ne s ‘agit en aucun de se libérer d un joug, mais de reconnaitre pleinement tous les aspects historiques et culturels d ‘un pays . Cela avec leurs vertus et leurs zones d’ombres.

            La spiritualité et l ‘éthique musulmane est très positif , ce qui pose problème c est cette identité arabo-musulmane globalisante et fantasmé que de nombreux peuples ont adopté, oubliant leur véritable mémoire complexe.
            On voit bien la crise dans lequel nous sommes, comme le post de kalim, pour lui les pays comme la Grèce sont sommé de renoué avec leur soi disant passé islamique, en revanche nous faisons une totale abstraction de l’ influence latine, phenicienne ou berbère qui a duré plus de 800 ans, etc..
            puisse dieu nous ouvrir l esprit.

    • Judéo-chrétien est un terme très récent mais ne correspond à rien de concret sauf peut-être à signifier des chrétiens judaïsés malgré eux.
      Il n’y a pas d’héritage chrétien ni juif qui soit antique sauf dans la fiction. L’héritage chrétien et juif n’ont pas disparu au moyen-orient ou au maghreb et ne correspondent pas à l’antiquité (peut-être en toute fin de l’antiquité à la limite).
      Berbère signifie barbare. Ceux qui sont visés par ce terme ne se définissent pas berbères sauf les sans cervelles occidentalisés. On parle de chleuhs, amazighs, rifains, kabyles etc. C’est comme certaines régions de France, on les identifie selon une langue ou un environnement pas en les qualifiants de barbares tout en osant prétendre les défendre. Et je n’ai pas l’impression que leur héritage ait disparu tête de noeud.
      Pour finir, les latino-romains si cela fait référence aux chrétiens romains n’ont pas d’héritage antique à proprement parlé car leur début correspond à la chute de l’empire greco-romain, ils pourront visiter les vestiges des greco-romains de la cité Djemila en Algérie ou de Volubilis au Maroc ou celles encore qui existent en Tunisie comme Bulla Regia. Ainsi, les vestiges sont plus ou moins préservés à l’instar des vestiges en Italie, en France ou ailleurs.

      Alors cocotte, qui est dans l’erreur? Encore une fois vous. Au niveau multiculturalisme et diversité, vous êtes encore très loin de faire le poids les nouveaux arrivants de la diversité. Surtout face au maghreb et au moyen-orient.

      PS: le pseudo djeser ne vous dissimule plus avec votre commentaire. Il va falloir changer de cape.

      • Aucun héritage, aucune histoire, aucune mémoire, bravo vive le communautarisme, donc au Maghreb on a toujours été arabo-musulman depuis le big bang ? j adore votre vision étroite de l histoire et du monde.

        • Je vois que mis à part vos anathèmes et votre fourberie, vous n’avez aucun argument à proposer face à l’évidence écrasante.
          Votre inculture est criante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’universalisme de l’islam : unité et multiplicité

Des milliers d’antiquités pillées au Moyen-Orient ont été vendues en Europe via les réseaux sociaux