in

Angleterre : Ibrahim Yousaf, le plus jeune sujet jamais distingué par la Reine, lors des Honneurs du Nouvel An

A Oldham, l’une des cités phares du Grand Manchester, vit un jeune garçon musulman extraordinaire. Connu pour son grand cœur et sa combativité face à la maladie qui le ronge, il est surnommé affectueusement « Ibby » par les siens, mais aussi par tous ceux – élus, personnel soignant et responsables associatifs du comté – qu’il émeut et impressionne fortement à la fois.

Le petit Ibrahim Yousaf a tout juste 13 ans, mais il a déjà accompli de belles et bonnes choses qui le grandissent aux yeux de tous, au point d’être hissé sur un véritable piédestal dans le nord-ouest du royaume britannique, et bien au-delà… Jusqu’à Buckingham Palace où son sens de l’altruisme, du dévouement et le courage avec lequel il lutte contre l’asthme sévère qui le fait souffrir depuis l’âge de 4 ans, entravant considérablement son existence, sont arrivés aux oreilles de Sa Gracieuse Majesté.

L’écolier à part, plus fragile et moins insouciant que les autres, qui a dû, la mort dans l’âme, renoncer à nombre d’activités para-scolaires, de peur de déclencher une crise respiratoire aiguë, et qui, depuis des années, se rend régulièrement à l’hôpital quand d’autres s’en vont gaiement vers leur club de football ou de hockey sur gazon, est devenu un collégien d’exception et un citoyen cité en exemple.

Publicité
Publicité
Publicité

Vif d’esprit, avide de connaissances, d’une remarquable maturité et souriant à la vie qui ne l’a pourtant pas épargné, le très touchant Ibrahim Yousaf puise avec bonheur dans ses ressources pour faire le bien autour de lui.

Soumis à un lourd traitement médicamenteux, le jeune adolescent oublie sa propre fatigue, masque l’anxiété qui l’habite, et se sent même pousser des ailes dès qu’il s’agit de s’engager corps et âme dans la collecte de fonds pour des associations de bienfaisance.

C’est ainsi qu’il consacre tout son temps libre à rechercher des sponsors, à imaginer, mettre en œuvre et animer des actions de communication susceptibles d’apporter une précieuse manne financière à des organisations qu’il a minutieusement choisies, tout en mettant un point d’honneur à en être l’un des principaux contributeurs. En effet, Ibby donne l’exemple en faisant don systématiquement de son argent de poche, et de l’argent qu’il reçoit à l’occasion de la célébration de l’Aïd ou de son anniversaire.

Publicité
Publicité
Publicité

« Il n’a pas célébré son 13ème anniversaire. Il ne voulait pas organiser de fête et a refusé de recevoir des cadeaux. Ce qu’il voulait par-dessus tout, c’est donner de l’argent à des œuvres caritatives. Voilà le jeune homme qu’il est », a confié sa maman avec émotion.

Ce n’est pas moins de 11 associations caritatives qui ont récolté les fruits de l’investissement sans compter, quasi sacerdotal, de Ibrahim Yousaf, parmi lesquelles figurent le Royal Manchester Children’s Hospital, où son asthme est traité depuis sa prime enfance, le Oldham Food Aid, le Dr Kershaw’s Hospice et le Maggie’s cancer Support.

Au cours de l’année écoulée, les trésors d’énergie déployés par leur jeune concitoyen fragilisé par une maladie chronique invalidante ont forcé l’admiration du maire d’Oldham, Javid Iqbal, et de son homologue du Grand Manchester, Andy Burnham, ainsi que des députés et autres notables du terroir, intarissables d’éloges à son égard, sans omettre les membres de la communauté musulmane dont il fait la fierté.

Considéré comme l’incarnation juvénile de la fidélité aux valeurs musulmanes essentielles, Ibrahim Yousaf est doté de qualités humaines et morales qui lui valent aujourd’hui d’entrer dans l’histoire du royaume : il est, de tous temps, le plus jeune sujet de la monarchie à avoir jamais été distingué par la Reine Elisabeth II, lors des traditionnels Honneurs du Nouvel An.

Publicité
Publicité
Publicité

« Ibrahim est un jeune garçon incroyable que nous avons eu le plaisir de rencontrer lorsque nous lui avons remis un prix dans son école, le Hathershaw College », a déclaré Laura Tomlinso, responsable des collectes de fonds au sein de l’organisation Maggie’s cancer. « Il mérite tellement cette belle reconnaissance royale ! Nous nous réjouissons tous sincèrement de ce qui lui arrive. Merci pour tout Ibrahim, ton soutien est si important pour nous. Il nous permet de continuer à soutenir les personnes atteintes de cancer, ainsi que leurs familles et amis, au moment où elles en ont le plus besoin », a-t-elle ajouté, pétrie de gratitude.

Comme à chaque fin d’année, alors que l’effervescence des grands jours régnait près des rives de la Tamise, et particulièrement sous les ors du palais de Buckingham, un jeune garçon musulman très méritant a gravé son nom dans le marbre des Ordres honorifiques de la Couronne britannique. Il vient de se voir décerner la prestigieuse médaille de l’Empire britannique (BEM), sous l’acclamation générale.

A voir ou à revoir, notre vidéo : « Ces musulmans britanniques honorés par la Reine pour le Nouvel An »

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le plus grand quotidien israélien préconise une cyber-attaque contre la Cour Pénale Internationale

Irak : la révolution sera capillaire