in

Alger : les trafiquants de drogue, déguisés en femmes, avaient également blanchi leur teint

Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bah, chez nous les trafiquants vendent librement en pleine rue. Que risquent-ils ?
    Il ne faut surtout pas dire qu’ils sont en général maghrébins, ce serait considéré comme du racisme.
    Nous manquons de places de prison ? Alors construisons des prisons.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Momo, ce Malien sans papiers qui a plongé dans la Seine glacée pour sauver un chien

Amine, scientifique Ouïghour expatrié en France raconte les difficultés qu’il rencontre depuis la disparition de son frère resté en Chine.