in

40 000 migrants expulsés d’Israël avant le 1er avril : la fin de l’ultimatum approche

 

Conformément à l’annonce de Benjamin Netanyahou, 40 000 migrants africains indésirables ont jusqu’à fin mars pour quitter le territoire israélien. Leur seul choix : un billet aller simple et 3 000 euros de compensation financière, ou bien la prison.

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. vous avez bien raison faiza !!!! pourquoi ces africains n’ont ils pas cru a la solidarité arabo-africaine ? les pays arabes, eux, ne sont pas des etats d’apartheid ! jamais de racisme contre les noirs. au grand jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emmanuel Macron, ou la réforme en marche de l’islam de France

L’émir Abdelkader: sa définition lucide du savant qui évite toute forme de sacralisation de sa personne