in

121 migrants restent bloqués en mer à bord du navire «Open Arms»

Le navire « Open Arms » est encore à la recherche d’un port pour débarquer 121 migrants. L’ONG espagnole Proactiva Open Arms réclame un port d’accueil en Europe.

Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Accueillir ces gens qui ne sont nullement des demandeurs d’asile fuyant une guerre, mais des réfugiés économiques, créerait un appel d’air.
    Or nous avons déjà du mal à assimiler les migrants précédents contrairement à ce qui s’est passé avec les Italiens, Espagnols, Portugais, Polonais, Arméniens et Asiatiques, dont les descendants ne manifestent aucune hostilité envers leur pays, la France.

    N’aggravons pas les problèmes et reconduisons ces clandestins chez eux. Et obligeons leurs pays à la natalité irresponsable à pratiquer une information à la contraception. La sécheresse au Sahel s’étend et on trouve des pays comme le Niger où les femmes font en moyenne presque 8 enfants, plus fort taux de natalité au monde ! Ce n’est pas à nous de réparer les erreurs des autres.
    Il y va de l’équilibre de notre société de plus en plus assaillie et les nuages noirs s’amoncellent (sans jeu de mot).

    • « et on trouve des pays comme le Niger où les femmes font en moyenne presque 8 enfants, plus fort taux de natalité au monde ! Ce n’est pas à nous de réparer les erreurs des autres. »
      Et comme par hasard 89 % des femmes au Niger sont analphabètes et à peine mieux, 73% des hommes. Facile à trouver dans le tableau, vous n’aurez qu’à aller à la dernière ligne.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27alphab%C3%A9tisation
      De même que 71% des femmes maliennes sont analphabètes avec à la clef 6.1 gosses par femme.
      Alors évidemment vous pouvez continuer à dire que c’est de leur faute à elles, faire l’autruche et « régler » le problème des vagues migratoires en pointant du doigt les irresponsables.
      Tout comme vous pouvez aller vers la seule solution sensée qui soit dans votre intérêt, lancer d’urgence le financement in-situ du système éducatif que la France coloniale n’aura pas mis en place en 70 ans de présence.
      Je sais que l’Europe n’en a plus les moyens, mais vos diplomates ont du talent et vous avez des amis riches Qatar, émirats, arabie wahhaboilique et j’en passe. La France pourrait concevoir le projet, parrainer, lever des fonds et encadrer la mise en place avec des compétences universitaires.
      Ça s’appelle agir et c’est un poil plus efficace que de pleurer sur son sort.

    • @hg – Pour ce que tu appelles les grands groupes, ce sera difficile.

      Par contre en ce qui concerne les ONG et les passeurs, ça vient petit-à-petit.
      Certains états sont en pointe à ce sujet.
      D’autres leur emboîtent le pas. Les opinions commencent à se réveiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’ambassadeur israélien Reda Mansour humilié à l’aéroport de Tel Aviv

Pèlerinage à la Mecque : Ressourcement au pays de la Révélation