Les bombardements sur Gaza et la Libye n’ont « rien à voir » (Bernard-Henri Lévy)

Jeudi matin, au micro de France Inter, Bernard-Henri Lévy a répondu sèchement à une question récurrente d

par

jeudi 17 mars 2011

Jeudi matin, au micro de France Inter, Bernard-Henri Lévy a répondu sèchement à une question récurrente des auditeurs lui imputant un parti pris pro-israélien. Interrogé sur l’option d’une « exclusion aérienne » à l’encontre de Tel Aviv lors de l’invasion de Gaza en 2008/2009, l’écrivain a rétorqué que cela n’avait « rien à voir » avec une interdiction similaire -qu’il prône en compagnie du Président Sarkozy- aux forces libyennes de Kadhafi. L’agression israélienne est également qualifiée, au passage, de « réponse à une pluie de roquettes qui tombaient sur la ville de Sderot et sur le sud d’Israël ». Il s’agissait alors d’une « situation extrêmement différente », assène Bernard-Henri Lévy.

Un traitement de faveur envers le régime de Tel Aviv ? C’est pourtant le même homme qui condamnait le « deux poids et deux mesures parfaitement assumé » par le nouveau ministre égyptien du Tourisme, rencontré lors de son récent « reportage » au Caire, à propos des douleurs comparées des insurgés libyens et des Palestiniens. Extraits :

« Mounir Abd el-Nour (…) m’inspire, lui, une antipathie immédiate. J’apprends qu’il vient d’être nommé ministre du Tourisme(…) Alors que nous discutons tranquillement de la place de la laïcité dans l’islam, il s’interrompt pour me lancer, sorti de nulle part, et index menaçant : "Ne vous y trompez pas ; la souffrance palestinienne est une blessure ouverte au flanc de chaque Egyptien". Et, comme un peu surpris par le coq-à-l’âne, je lui demande si la souffrance des Libyens massacrés, à l’heure même où nous parlons, par Kadhafi le boucher, n’est pas, elle aussi, une blessure ouverte, il s’empourpre, s’emporte, serre son smartphone à le broyer et me répond : "Vous ne pouvez pas comparer un massacre entre frères avec le scandale permanent qu’est l’occupation de la Palestine" ».

Renvoyer dos à dos les « blessures ouvertes » des Libyens et des Palestiniens semble ainsi constituer un procédé légitime pour BHL dès lors qu’il s’agit d’évacuer la question de l’occupation israélienne. A l’inverse, suggérer, comme l’auraient fait bon nombre d’auditeurs de France Inter, qu’une attitude ferme de l’Occident contre Tel Aviv serait tout aussi nécessaire que celle encouragée contre Tripoli a visiblement irrité le philosophe va-t-en-guerre. Entre le café de Flore et l’Élysée, les droits de l’homme à géométrie variable sont dotés de prestigieux bastions.

Publicité

commentaires