in

Washington qualifie de “génocide” les violences de l’armée birmane contre la minorité musulmane des Rohingyas

Les Etats-Unis ont pour la première fois déclaré officiellement lundi que la minorité musulmane des Rohingyas avait été victime d’un “génocide” perpétré par l’armée birmane en 2016 et 2017.

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ne soyons pas dupes de l’hypocrisie Américaine! Ils ont pris beaucoup de temps de réfrlexion. D’ailleurs ça n’avance à rien ou à peu de choses, mettons que ça s’inscrive dans le contexte de leur problème avec la Chine, la junte Byrmane en est clairement vassale et en dépend.

    Je soupçonne d’ailleurs qu’à la base, on ait chassé des Rohingias pour les remplacer de koulis Boudhistes, qui eux-mêmes ont été déplacés pour faire place à la frontière Chinoise à des cultivateurs Chinois travaillant pour la Chine et y exportant. La Byrmanie est tenue par la Chine au point que celle-ci peut en exiger y compris des terres, sous peine de renverser les gouvernants, les généraux de remplacement ne manquent pas.

    Croissant de lune.

    • @ Leroy, c’est tout le commentaire que ça vous inspire? Décidément, le sort des Musulmans où qu’ils soient vous laisse non seulement indifférent mais plutôt vous vous réjouissez intérieurement de leur mal. Seriez-vous formaté?

      Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le mois islamique est-il universel ou national ?

A l’approche du Ramadan, Thomas Partey, le milieu de terrain vedette d’Arsenal, embrasse l’islam