in

Vol Munich-Paris : l’ex-boxeur Tarik Sahibeddine maîtrise un déséquilibré

Boxeur professionnel dans une vie antérieure, auréolé du titre de champion de France, Tarik Sahibeddine n’a rien perdu de ses réflexes de gladiateur des rings, comme il l’a prouvé de manière impressionnante, vendredi 24 août, sur un terrain qui ne lui était guère familier, loin de la terre ferme…

A situation exceptionnelle, riposte magistrale de la part de celui qui est aujourd’hui unanimement salué en héros des airs !

C’est à bord de l’avion qui le ramenait, lui et son épouse, à Paris, après des vacances passées en Croatie, et qui fut soudainement secoué par de fortes turbulences internes générées par un individu d’une extrême dangerosité, déterminé à entrer de force dans le cockpit, que Tarik Sahibeddine a remis ses gants, sous les yeux admiratifs et reconnaissants de l’ensemble des passagers.

Avant de mettre KO le forcené qui, selon l’ancien journaliste de France TV Arnaud Romera, projetait de « détourner » le vol Munich-Paris, l’ancienne étoile de la boxe française, reconvertie en éducateur auprès de la jeunesse en difficulté, a usé d’une autre arme : le dialogue. Un impossible dialogue, en l’occurrence.

Publicité

Décrit comme un être « déséquilibré » qui nourrissait le projet fou de s’emparer des commandes de l’avion pour « rejoindre des amis à Munich », l’énergumène devenu incontrôlable ne s’attendait pas à pareille adversité. Envoyé au tapis par Tarik Shahibeddine, il s’est retrouvé « plaqué au sol, ligoté », totalement neutralisé avec l’aide de deux autres passagers, sans avoir le temps de comprendre ce qui lui arrivait, jusqu’à l’atterrissage de l’avion à Roissy.

Loué pour sa bravoure par le ministère de l’Intérieur, les forces de l’ordre, l’équipage et les passagers de l’avion, Tarik Sahibeddine, ce héros du jour radieux, a pris la pose dans le cockpit de l’appareil sous une salve d’applaudissements.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Excusez-moi, je mets les pieds dans le plat, les faits sont-ils si spontanés qu’on voudrait le croire? Qu’est devenu le déséquilibré, passe-t-il en jugement? Est-ce que ça ne ressemble pas un peu à l’affaire du sauvetage d’un enfant qui allait tomber d’un immeuble de région Parisienne? D’ailleurs ce serait encore plus facile à faire, pas la peine de mettre le boxeur dans la confidence, le forcené seul pouvait être bon comédien. Est-ce que déséquilibré ou pas, quelqu’un tentera sans raison connue pour l’instant de s’introduire dans la cabine de pilotage pour conduire l’avion sans du tout savoir le faire? Un avion de ligne, porteur de passagers, ça ne se conduit pas comme un ULM, et ça ne s’aprend pas dans les clubs aéronautiques et vélodromes d’amateurs, même pas en Amérique déjà en 2001, on n’apprenait déjà à conduire ces avions de transport et de ligne que dans le cadre d’une formation longue et spécialisée, dans un kursus avec les qualités requises à l’entrée, c’est pas comme dans la légende du 11 septembre.

    Dans l’affaire de l’enfant, moi je veux bien, il y a en effet quelques gars qui grimpent les immeubles, il y en a toujours eu depuis les années 1980, plutôt pour le fun que pour voler contrairement à ce que certains ont raconté, cambryauler comme ça, c’est pas évident. Oui, mais, il fallait que juste au moment où le gamin se trouvait suspendu à la rambarde deux étages après sa chute, peu explicable, il fallait que juste à ce moment-là se trouve au bas de l’immeuble, l’un de ces rares grimpeurs qui passait par là comme par hasard, et il a fallu que Macron soit disponible cette après-midi-là pour le recevoir instantanément à l’élysée. Donc là, dans l’avion, il fallut qu’un écervelé ait envie de planter tout le monde et lui-même en s’improvisant pilote, et qu’un boxeur Français et d’origine Tunisienne se trouve là à point nommé. J’ai du mal à gober cette fable, pas vous?

    Mais s’il y a complot dans ces deux cas, ce serait pour meilleure cause que d’autres complots, par exemple, pour recoudre le tissu social Français parce qu’on craint l’activisme d’extrême-doite qui se profile à l’horizon. Aux complots malveillants répondent peut-être des complots bienveillants, pourquoi pas?

    Croissant de lune.

  2. Déséquilibré parfois, terroriste sur d’autres critères. La définition de journaliste devrait changé aussi étant la baisse considérable de niveau de compétences.

    Il est Français seulement lorsque c’est un héro. Tellement ridicule que parfois c’est presque drôle.

    Bravo Tarik, vous êtes le modèle a suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Canada : la mosquée d’Iqaluit accueille musulmans et non musulmans

L’un des journalistes les plus populaires de Palestine est en prison