in

Violences, mensonges, noyades : pour les migrants en Turquie, l’impossible traversée du fleuve Evros

Les passeurs leur vendent une traversée facile. Mais une fois sur les rives du fleuve Evros, qui sépare la Grèce et la Turquie, la plupart des candidats à l’immigration en Europe déchantent : il faut traverser le fleuve et éviter de tomber sur les gardes-frontières grecs sous peine d’un tabassage en règle et d’un renvoi illico sur l’autre rive.

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le concept de commanderie du bien

Pour une approche humaniste du dialogue interreligieux