in

Valeurs Actuelles » représente la députée Danièle Obono en esclave dans son dernier numéro (www.20minutes.fr)

Son nom est affiché en Une du magazine cette semaine. « Danièle Obono au temps de l’esclavage ! » est-il annoncé sur la couverture de Valeurs Actuelles. Derrière ce titre se cache un épisode de la « politique-fiction de l’été » du journal qui s’amuse à imaginer une réalité parallèle.

Dans l’édition du 27 août, les journalistes s’attachent à raconter l’histoire d’« Obono l’Africaine, où la députée insoumise expérimente la responsabilité des Africains dans les horreurs de l’esclavage », selon les termes de l’article. En plus d’accumuler les stéréotypes au fil des sept pages consacrées à ce sujet, les illustrations du magazine choquent. Parmi elles, un dessin représentant Danièle Obono, chaînes au cou, en tant qu’esclave. La députée a réagi sur son compte Twitter ce vendredi. « Il paraît “Qu’on-Peut-Pu-Rien-Dire”, commente-t-elle. Heureusement on peut encore écrire de la merde raciste dans un torchon illustrée par les images d’une députée française noire africaine repeinte en esclave… L’extrême-droite, odieuse, bête et cruelle. Bref, égale à elle-même. »

Lire la suite

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il était temps de montrer que des Africains capturaient et vendaient d’autres Africains entre différentes tribus au hasard des guerres intra-aficaines.
    Ajoutez là-dessus les berbéro-musulmans ou les arabo-musulmans qui venaient capturer des abids et l’imagerie officielle des victimaires en prend un gros coup.
    Il est donc nécessaire pour les hypocrites de défendre Danièle Obono afin que la fiction victimaire puisse perdurer.
    Sa copine racialiste (ou raciste ?) Houria Bouteldja pourra lui donner un coup de main…

  2. Quelques remarques au sujet de ce scandale.
    – L’article incriminé est en fait une fiction, une courte nouvelle « fantastique » dans laquelle la députée LFI se retrouve en Afrique du temps de l’esclavage. (d’où le dessin ci dessus).
    – Danielle Obono n’est pas seulement noire, et adhérente à LFI. Elle est aussi proche des Indigènes de la République, un groupe clivant dont les positions sont pour le moins borderlines.
    – La participation des africains aux enlèvements d’esclaves, thème de la nouvelle, est hélas bien documentée. En fait, tout le monde est mouillé: Musulmans, juifs, chrétiens.
    – Valeurs Actuelles est un journal d’extrême droite dont le racisme récurrent fait scandale depuis des années. Il est d’ailleurs stupéfiant que le chef de l’état lui ait il y a peu accordé un entretien pour parler de …l’Islam!
    – Juridiquement parlant, il sera difficile d’attaquer le journal, comme le souligne Dupond Moretti. (On a à faire à une fiction). Il n’empêche que même le RN a perçu le « coup bas » porté à une personne de couleur en tablant sur ses origines. C’est là un procédé particulièrement vicieux, qui n’honore pas l’hebdomadaire, lequel aura cependant du mal à être « déshonoré » à l’aune de la valeur plus que limitée de ses informations, immanquablement tronquées, gauchies, toujours aux frontières du mensonge patent.
    – Enfin, on a la nette impression que ce journal prend ses désirs pour des réalités. Désolé, les gars, les temps bénis de l’esclavage sont bel et bien révolus. Et Danielle Obono est députée, que vous le vouliez ou non.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le Jour de « Achoura » de l’Année 1442 de l’Hégire

Suède : des interpellations après des incidents liés à un Coran brûlé (www.francetvinfo.fr)