in

Une prière de protestation pour un voile intégral dénoncé et verbalisé

Délation, verbalisation, et prière de protestation, la traque du voile intégral se poursuit, créant de belles vocations de citoyens mouchards, une génération spontanée prête à tous les excès de civisme pour que le signe vestimentaire honni de la République n’échappe pas à la vigilance policière…

C’est à l’un de ces zélés indicateurs en embuscade qu’une femme, revêtue du niqab, doit d’avoir été interpellée et mise à l’amende par la police, mercredi, devant l’école musulmane Alif, dans un quartier populaire de Toulouse.

Selon une source policière, la verbalisation, qui s’est déroulée sans difficulté, a toutefois suscité un attroupement d’une quinzaine de personnes, dont, toujours selon la même source, certaines faisaient montre d’une attitude « plus ou moins hostile » et ont filmé la scène. Alors que le vidéaste amateur, qui a tenté d’immortaliser la scène, a été conduit au poste après avoir refusé de décliner son identité, une quarantaine de musulmans ont improvisé une prière, mercredi soir, devant le commissariat de Toulouse, en signe de leur protestation contre le procès-verbal qui a été dressé dans l’après-midi.

On trouve stupéfiant que vouloir faire respecter la loi donne lieu à un rassemblement remettant en cause l’action de la police qui a pourtant été exemplaire“, a déclaré le secrétaire régional du syndicat Unsa-police, Didier Martinez, avant d’ajouter : “Ce n’est que le deuxième cas, ce qui montre bien que l’on ne se focalise pas sur ce genre d’affaire et qu’on ne cible pas ce genre de chose“.

Le législateur l’a défendue becs et ongles, quitte à prendre des libertés avec l’anticonstitutionnalité, la loi qui assigne le voile intégral à résidence est à peine entrée en vigueur, qu’elle révèle déjà tous ses mauvais côtés : non seulement, elle confine la police dans un rôle archaïque et peu glorieux de police des mœurs à la française, mais elle exacerbe également l’instinct délateur qui sommeille en tout bon citoyen, quant à l’esprit de concorde et de fraternité, autant dire qu’il est annihilé ! Voilà un joli tableau de la France de 2011, qui nous fait remonter le temps, à moins qu’il ne l’exhume dans ce qu’il a eu de pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syrie : Israël et les Etats-Unis jettent de l’huile sur le feu

Akhenaton, le rap dans les veines, l’engagement dans la peau