in

Une peinture rare des empreintes du Prophète mise en vente au Royaume-Uni

Remonter aux origines de l’islam, sur les pas de son Saint Homme, ou plus précisément sur ses empreintes picturales embellies par la main d’un artiste du 18ème siècle, c’est ce qu’offre à la vue de tous une pièce d’exception du patrimoine islamique qui sera proposée aux enchères au Royaume-Uni, le 21 mai prochain.

Cette œuvre d’art finement décorée à l’encre d’or, dont la très belle facture n’a d’égale que la rareté, fait l’admiration du commissaire priseur en charge de sa vente, Richard Westwood Brookes, à la tête du cabinet Mullock dans le comté du Shropshire, qui est intarissable à son sujet :  "Cette peinture est de la plus haute qualité et elle constitue une pièce extrêmement importante du patrimoine islamique", a-t-il déclaré.

Peinte à l’époque de l’Empire Ottoman, cette illustration unique des empreintes du Prophète (saws) s’est inspirée de la réalité gravée dans la pierre, à savoir ses traces de pieds fossiles. Certaines de ces empreintes, qui ont résisté à l’érosion du temps, ont été déplacées et conservées avec soin dans des mosquées, des sanctuaires et des sépultures de grandes figures musulmanes, tandis que d’autres ont été précieusement gardées dans l’enceinte du musée du Palais Topkapi d’Istanbul.

On retrouve également la trace laissée par le Prophète en Grèce, incrustée dans une tuile d’Iznik datant également du 18ème siècle, qui est exposée au Musée islamique Benaki.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ronaldo mange du poulet “halal” dans une pub pour KFC Arabia

La conversion à l’islam de femmes britanniques de souche, objet d’une étude inédite