in

Une lycéenne de Gaza à l’épreuve de la destruction

Se frayant un chemin sinueux dans un paysage de désolation, dès qu’elle quitte l’abri de fortune qui lui sert de toit, Inas, une lycéenne gazouie de 18 ans, poursuit son long et difficile combat pour étudier, après avoir lutté pour sa vie, avec les siens, dans Gaza dévastée et ensanglantée sous la pluie torrentielle de bombes israéliennes, il y a tout juste un an.

Animée, comme de nombreuses autres jeunes filles de son âge, d’une dignité et détermination admirables, Inas, qui se rêve en journaliste afin de témoigner de l’interminable calvaire de son peuple, a réussi, en dépit de conditions de vie déplorables et des coupures d’électricité qui obscurcissent un quotidien déjà passablement sombre, à décrocher le précieux diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires en Palestine : le Tawjihi, l’examen de la maturité, qui, en principe, ouvre grand le champ des possibles en donnant accès aux amphithéâtres des universités.

 Au fil des images, nous suivons, pas à pas, cette jeune palestinienne rescapée de l’horreur du massacre de l’été dernier, tout en découvrant la terrible réalité du terrain, un an après, qui s’évalue aussi à l’aune d’un bilan chiffré :100 000 Gazaouis sont sans abri ou sont logés dans des baraquements provisoires et sordides, 18 000 maisons ont été gravement détériorées ou totalement détruites, sans parler du taux de chômage record, le plus élevé du monde, qui prive d’avenir et d’espoir 60% des moins de 24 ans.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A.Van Doorn: de l’islamophobie à la conversion à l’islam (vidéo)

La Tunisie va équiper son armée de matériel de vision nocturne de technologie israélienne