in

Une journaliste marocaine expulsée du Parlement pour sa robe jugée indécente

Refoulée sans ménagement du Parlement marocain pour sa tenue vestimentaire jugée indécente selon des critères qui ne badinent pas avec la longueur d’une robe qui, pourtant, n’avait rien de franchement émoustillant ou de provocateur, Khadija Rahali, une journaliste, digère mal son expulsion humiliante qui l’a de surcroît empêchée de faire son travail.

En effet, venue couvrir l’élection du président de la première chambre du Parlement, quelle ne fut pas sa stupeur quand elle s’est vue reprochée vertement par le ministre Lhabib Choubani, chargé des relations avec le Parlement et la société civile, sa tenue « inappropriée pour l’institution », portant atteinte à la « horma » du parlement. Un crime de lèse-majesté dont Khadija Rahali dénonce le sexisme, l’estimant dénué de fondement dans son cas précis, et contre lequel elle s’insurge aujourd’hui à l’extérieur de l’enceinte qui l’a jetée dehors.

"Je montais l’escalier et, au moment où j’étais en haut des marches, j’ai entendu quelqu’un me héler. C’était le ministre Choubani. Après s’être enquis de ma qualité, il m’a dit sur un ton agressif et provocateur que mes vêtements portaient atteinte à la sacralité du parlement et que, en conséquence, je devais quitter les lieux immédiatement. Estomaquée, je n’ai pas répondu. J’aurais perdu connaissance n’eût été la présence et le soutien de plusieurs personnes, dont des députés et des anciens ministres, comme Yasmina Baddou", a expliqué cette dernière sur le site Panorapost.

Déterminée à ne pas en rester là, Khadija Rahali, qui menace de poursuivre en justice le ministre à l’origine de son éviction du Parlement, si ce dernier ne lui présente pas des excuses publiques, peut compter sur le soutien sans réserve du Réseau des femmes journalistes du Maroc (RFJ) qui dénonce avec vigueur les remarques « déplacées » de Lhabib Choubani.

Alors, entre la robe d’une journaliste et le jugement à l’emporte-pièce d’un ministre, qu'est-ce qui est véritablement le plus inconvenant ? La réponse est dans la question, mais aussi sur la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouteflika vote en fauteuil roulant (vidéo)

Edgar Morin: Finkielkraut “a des phobies obsessionnelles sur les musulmans”