in

Un militant du MRAP solidaire de la Palestine lâchement agressé à Nice

Il sont courageux les supporters des Netanyahou et Liebermann : ils frappent un militant en train de distribuer des tracts de soutien aux prisonniers palestiniens et ils s’enfuient. Nous transmettons nos amitiés et nos sentiments solidaires à Christian Masson, un homme qui se bat courageusement contre toutes les formes de racisme, et que des voyous formés à l’israélienne ne parviendront pas à intimider.

Europalestine

Communiqué du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples : comité de NICE-GRASSE,

Le 27 avril, alors qu’il diffusait des tracts informant de la grève de la faim entamée le 17 avril par les prisonniers palestiniens, place Garibaldi, dans le cadre du "Collectif 06 pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israëliens", le président du comité local du MRAP, Christian MASSON, a été violemment frappé d’un coup de poing à la tempe par un jeune homme à qui il parlait de la mission "Bienvenue en Palestine", interdite de décollage en France par les autorités israéliennes.

Assommé par cette agression soudaine, mais visiblement préméditée, sa chute a été amortie par le corps d’une passante âgée qui a dû être évacuée par les pompiers vers les urgences de l’hôpital. Le MRAP et l’AFPS, membres du Collectif, ainsi que la LDH protestent contre cette lâche agression contre une expression pacifique.

Le recours à la violence contre la libre expression des idées dans l’espace public est intolérable dans un état démocratique. Après les check-points israëliens dans nos aéroports, le 15 avril 2012, nous n’accepterons pas que la violence, employée par les colons et les Forces d’Occupation Israéliennes dans les Territoires Occupés de Palestine, soit exportée sur notre territoire. Nous ne cèderons pas devant la peur, l’intimidation ou le terrorisme. Nous continuerons à informer et mobiliser sur la situation vécue par la population palestinienne, trop souvent oubliée des médias.

Une plainte est déposée, et nous espérons que la police appréhendera l’auteur des faits afin qu’il rende compte de ses actes devant la justice."

Christian MASSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les “islamistes” alliés du régime algérien préparent la fraude électorale

Maroc: Laïcité ou l’éternelle ingérence