in ,

Un drapeau palestinien pour chaque enfant tué par Israël : l’émouvant geste de solidarité qui honore la ville de Gennevilliers

A Gennevilliers, les allées Manouchian, appelées ainsi en hommage au fraîchement panthéonisé Missak Manouchian, le célèbre militant communiste, résistant, et poète arménien immigré en France en 1924, sont parsemées depuis plusieurs semaines d’une myriade de petits étendards.

Cette éclosion, à la forte puissance évocatrice, de plus de 13 000 petits drapeaux aux couleurs de la Palestine émeut profondément, car elle illustre l’horreur du massacre génocidaire perpétré sans trêve, depuis plus de sept mois, par Israël à Gaza.

Comment ne pas être à la fois terrifié et bouleversé par cette constellation d’étendards miniatures à la mémoire de l’innocence assassinée, qui jonche désormais le sol à perte de vue ? Selon un lourd bilan macabre, plus de 15 000 enfants palestiniens ont, à ce jour, péri dans l’effroyable carnage marqué de l’empreinte sanglante des criminels de guerre israéliens.

Publicité
Publicité
Publicité

Un drapeau palestinien pour chaque enfant sacrifié, supplicié, assassiné par Israël, un geste de solidarité, fort et émouvant, qui honore la ville de Gennevilliers.

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Lettre ouverte au président de l’UCI (Union Cycliste Internationale) et au Directeur du Tour de France

Hommage à Ouassini Bouarfa, le seul soldat d’origine algérienne à avoir pris part au Débarquement