in

Un accord Hamas-Fatah pour la constitution d’un gouvernement d’unité nationale

Aux termes de cet accord, le Hamas, mais aussi le Djihad Islamique, doivent intégrer l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), et y former un nouveau Conseil National Palestinien.Il reviendra à cet organisme de désigner les membres du Comité exécutif de l’OLP, c’est-à-dire l’instance supérieure de la représentation politique et diplomatique de la Palestine.

Ces élections et désignations sont censées intervenir dans un délai de deux mois, croit savoir le quotidien Haaretz, dont un journaliste, Jack Khoury, a interviewé un dirigeant du Fatah.« Les conditions sont désormais réunies, tant au niveau interne que sur la scène internationale, pour la formation d’un nouveau gouvernement national", commente ce dernier.

Les éléments de modification du contexte international cités par ce cadre du Fatah sont la récente résolution du Conseil de Sécurité des Nations-Unies condamnant la colonisation, la Conférence internationale de Paris, ainsi que l’arrivée d’un nouveau locataire à la Maison-Blanche.

Mahmoud Abbas devrait entamer dans les 48 heures le processus de consultations en vue de la formation de ce gouvernement.

De son côté, Moussa Abou Marzouk, vice-président du bureau politique du Hamas, qui participait aux discussions à Moscou, estime que la constitution d’un gouvernement d’unité nationale « est l’outil le plus efficace pour mettre fin aux contentieux qui se sont formés au fil des ans, et aller vers des élections libres et démocratiques en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ».

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’islam : religion ou idéologie?

Enora Malagré : « Que Bernard de la Villardière foute la paix aux musulmans de France! »