in

Tunisie : l’appel au boycott du 14 juillet a été entendu !

Il y a du boycott dans l’air en Tunisie, après que le journaliste Soufiane Ben Farhat ait appelé à bouder la cérémonie organisée par l’ambassade de France à Tunis, à l’occasion du 14 juillet.

Elles s’apprêtent à briller par leur absence en signe de leur plus vive protestation contre le soutien inconditionnel de François Hollande à Israël, d’éminentes personnalités tunisiennes du monde de la politique, des affaires, ou encore de la sphère médiatique et culturelle, sont entrées en résistance contre la prise de position française scandaleuse et indigne du pays des droits de l’Homme.

Hamma Hamami, leader du Front Populaire, a été parmi les premiers à décliner l’invitation de l’ambassadeur de France, ne décolérant pas, comme tant d’autres. La mobilisation tunisienne s’organise pour déserter la célébration en grande pompe d'un 14 juillet qui est désormais entaché du lien indéfectible qui unit la France sous influence au gouvernement ultra-sioniste de Netanyahou, sans une once de compassion envers la population en grande détresse de Gaza et son long cortège de victimes civiles, dont de nombreux enfants.

Une consoeur de Sofiane Ben Farhat, qui a appelé à condamner « le massacre de Gaza », a écrit scandalisée : " Moi aussi je boycotte la cérémonie de la célébration du 14 juillet à la résidence de l'ambassadeur français à Tunis et  j'appelle tous mes collègues et amis à le faire! On condamne un massacre, on ne le supporte pas..."

En fait de feu d’artifices, c’est une manifestation qui sera le clou du spectacle du 14 juillet à Tunis, devant la résidence de France, et nul doute que le haut représentant de l’Etat français pourra apprécier à sa juste mesure le son et lumière qui se déroulera sous ses yeux, dénonçant l’infâme parti pris de François Hollande et de la République française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rassemblement anti-Ramadan à Paris (vidéo)

Israël attaque Gaza pour s’approprier le gaz palestinien