in

Sarko, le retour ! 79% des Français ne veulent pas le revoir à l’Elysée, selon un sondage édifiant…

Alors que l’heure de la rentrée s’apprête à sonner, c’est un joggeur qui nous est très familier, mais que l’on pensait ne jamais revoir, qui a arpenté hier les rues de Paris, reniant sans vergogne sa belle promesse de se retirer de la vie politique si (par bonheur), le verdict des urnes lui était défavorable…

C’était en 2012, et bien que désavoué par les suffrages et éjecté de son trône, ce fieffé menteur de notre sinistre Tartufferie politicienne, qui en compte beaucoup, fait son grand come-back médiatique en petites foulées pour mieux vampiriser la scène publique à grandes enjambées.

Sarko, l’affairiste cynique aux innombrables casseroles et artisan du chaos libyen, renaît de ses cendres !  La scène, inconcevable en dehors de nos frontières, fait l’effet d’un mauvais remake dont seul le pays des Lumières a le secret, mais pas de nature à éclairer le monde… On prend les mêmes et on recommence inlassablement, et au diable leurs échecs, leurs manquements, leurs turpitudes, et leur fâcheuse propension à désacraliser la fonction suprême !

Ce retour peu glorieux de l’ex-président du vulgaire « casse-toi pauv’ con ! » et du tristement mémorable « mouton dans la baignoire », passé maître dans l’art du diviser pour mieux régner, ne semble pas enthousiasmer les foules, si l’on en juge par les résultats édifiants du sondage Elabe réalisé pour BFMTV, auprès d’un panel représentatif de 1 000 personnes, du 22 au 23 août.

Si les militants galvanisés, et en plein glissement à droite toute, de son parti rebaptisé « Les Républicains » lui vouent un culte, il n’en va pas de même au niveau national, puisque 79% des Français ne souhaitent pas le voir à nouveau conduire la France droit dans le mur depuis l’Elysée. 54% des personnes interrogées ont répondu "non, pas du tout", 25% "non, pas vraiment".

Parmi les qualités qu’on lui prête, à savoir "déterminé" (pour 73% des sondés), "dynamique" (pour 68%) et "courageux" (pour 53%), il est frappant de constater que l’honnêteté, cette vertu rare qui fait cruellement défaut à ceux qui nous gouvernent, n’est pas celle qui le caractérise le mieux pour pas moins de 77% des personnes interrogées. Quoi de plus normal, car si Sarkozy était intègre, ça se saurait depuis belle lurette !

Pour noircir un peu plus le tableau, l’ex-président de la bouc émissarisation de l’islam et de la libération de la parole raciste n’est pas porteur d’idées nouvelles, n’est pas rassembleur et n’a pas les mêmes valeurs que la majorité des personnes dont Elabe a pris le pouls. N’en jetez plus !!

Toujours est-il que, malgré cette auscultation des Français qui ne plaide pas en sa faveur, la soif de pouvoir de Sarkozy reste inassouvie, et on peut être assuré que cet opportuniste invétéré fera feu de tout bois pour triompher à la primaire de la droite, avant de mettre le feu à la campagne présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’extrême-droite tchèque sème la panique en simulant une attaque terroriste de DAESH (vidéo)

Les Jeunes Socialistes dénoncent la “traque et les humiliations publiques des musulmans sur les plages”