in

Salah Hamouri ne doit pas être expulsé de force de Palestine par Israël !

31 août 2017, Paris, place des Invalides, Rassemblement pour la libération de Salah Hamouri, de nouveau arrêté par Israël. [email protected] Jaulin/hanslucas

A la fin de ce communiqué signé de l’Association France Palestine Solidarité, nous vous invitons à voir ou revoir l’entretien tristement édifiant que nous avait accordé en 2016, sur le plateau d’OummaTV, Elsa Lefort, l’épouse de Salah Hamouri. Elle venait d’être expulsée enceinte d’Israël, manu militari, après avoir subi une détention scandaleuse. Son père, Jean-Claude Lefort, ancien député communiste et ex-président de l’AFPS, l’accompagnait. 

Les autorités israéliennes l’ont décidé et annoncé : Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, va être expulsé de force vers la France, ce dimanche 4 décembre 2022.

Publicité
Publicité
Publicité

Emprisonné en Israël sous le régime arbitraire de la détention administrative – sans aucune charge ni jugement – depuis le 7 mars dernier (en contravention au droit international), Salah Hamouri sera libéré non pas pour retourner chez lui à Jérusalem-Est, mais pour être chassé vers la France !

Cette décision inique est la dernière étape de l’attaque acharnée d’Israël envers Salah Hamouri.  Après avoir été séparé depuis 6 ans de sa femme et ses enfants, citoyens français, interdits de séjour en Palestine par les autorités israéliennes, Salah Hamouri s’était vu retirer il y a un an sa carte de résident de Jérusalem-Est, avant d’être assigné à résidence pour « défaut d’allégeance » à l’État israélien. L’appel de Salah Hamouri de cette décision devait être examiné par la Cour suprême israélienne en février 2023.

Cette décision des autorités israéliennes est inacceptable ! Le président Emmanuel Macron et la diplomatie française ne peuvent accepter cette violation des droits fondamentaux d’un ressortissant français.

Publicité
Publicité
Publicité

Ils doivent dénoncer fermement cette décision et agir pour protéger et défendre Salah Hamouri et sa famille dans leur droit de vivre où ils le souhaitent, en France ou à Jérusalem, ville natale de Salah. Face à une telle violation répétée des droits humains, les paroles ne suffisent plus, il faut des actes !

Le bureau national de l’AFPS,
le 1er décembre 2022

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Qatar: loué pour son geste «plein d’humanité», un supporter palestinien a eu le bonheur de rencontrer le sélectionneur du Brésil

La civilisation moderne à l’épreuve (suite et fin)