in

Rabat : des bus roses, 100% féminins, contre le harcèlement dans les transports en commun

Dans la droite ligne des taxis roses qui ont fleuri dans les paysages urbains du Caire et de Karachi, les cités phares et grouillantes de monde d’Egypte et du Pakistan, Rabat pourrait se doter d’une flotte de bus habillée aux couleurs emblématiques de la féminité, afin de lutter contre le harcèlement dans les transports en commun.

L’idée a germé dans l’esprit du maire de la capitale du Maroc, Mohammed Sadiki, et n’en est encore qu’au stade de la réflexion, mais ce dernier s’en est fait son fervent promoteur lors de la clôture de la 15ème campagne nationale contre la violence faite aux femmes.

Convaincu que ces bus, où seules les femmes seront les bienvenues à bord, sont susceptibles de constituer la parade idéale pour enrayer un véritable fléau, l’édile est conforté dans le bien-fondé de sa démarche par l’accueil très positif que lui ont réservé ses concitoyennes. En effet, la plupart d’entre elles ne supportent plus que leurs trajets soient émaillés de mains baladeuses, de frottements, de vulgarités, et virent au cauchemar.

« Je veux faire reculer les cas de violence et de harcèlement dont les femmes sont victimes », a déclaré Mohammed Sadiki, en assurant que le conseil municipal, bien qu’agité par certaines dissensions sur le sujet, notamment sur le plan du coût de l’opération, attache « une grande importance à la lutte contre la violence à l’égard des femmes ».

« Bien que nous soyons une société musulmane censée rendre justice aux opprimés, les sociétés occidentales sont mieux loties dans ce domaine parce qu’elles rejettent la violence contre les femmes et y font face », a-t-il renchéri.

S’ils cristallisent déjà bien des attentes, les bus parés de rose, symbole de la protection des femmes dans leurs déplacements quotidiens, ne vont pas pour autant émerger demain dans les rues de Rabat, au grand regret de celles qui y voient des remparts contre une violence ordinaire.

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Très bonne idée. J’espère sincèrement que cela va être mis en place. Les agressions dans les transports sont malheureusement sont choses courantes pour les femmes, que soit au Maroc ou en France aussi d’ailleurs.

  2. Et si une femme n’utilisait pas un de ces bus spécialement destiné aux femmes, ça serait tant pis pour elle si elle est agressée? Elle l’a bien cherché, elle n’avait qu’à utiliser le bus pour femmes…..
    A mon avis, on est entrain de tombé dans le piège des islamistes. Le FIS ( parti islamiste algérien) aussi avait, dès le début, commencé à diviser l’espace publique entre femmes et hommes ( guichets, bus, marchés….), agresser les femmes pour qu’elles se voilent….Résultat: Toute femme ou tout homme qui ne respectait pas leurs nouvelles lois était un kafir, un taghout, un renégat et de ce fait méritait le pire des châtiments et même la mort.
    En tout cas, pour nous les algériens, ça a commencé comme ça….et comme on dit: Chat échaudé craint l’eau froide. Ne tombez pas dans ce panneau! Ces bus destinés seulement aux femmes, ça n’augure rien de bon.
    La solution, elle est dans l’éducation du peuple à la tolérance, l’universalité, l’amour de son prochain…c’est à dire, les vraies valeurs de notre religion et pas celles de ces islamistes qui utilisent notre Islam a des fins politiques.

    • Tout à fait d’accord avec Nora. Cette histoire rappelle l’apartheid dans les bus américains, quand les Noirs et les Blancs ne devaient pas être mélangés. La solution n’est pas de séparer les gens, mais de leur apprendre à bien se tenir, que la loi en fasse une obligation et que la justice fasse respecter la loi.
      Cela me rappelle aussi que nous avons été remisées à l’entresol de la Grande mosquée de Paris pour prier, et que le recteur aurait dû faire en sorte d’éviter cette espèce de régression, qui d’ailleurs n’existait pas au temps du Prophète (saws) et qui n’est pas un signe de bonne santé pour l’islam.

    • Je m’en réjouissais grandement en me disant qu’en France on en aurait bien besoin également parce que les mains baladeuses dans le RER B, il y en a marre. et puis j’ai lu votre commentaire. Vraiment pertinent.

    • Je ne suis pas pour ces bus mais vous mélangez tout, cela n’a rien à voir à voir avec les extrémistes ( je ne dis pas “islamistes” car je suis contre ce terme inventé qui en réalité discrédite l’islam en lui même ) et cela n’a rien à voir avec le fis qui eux n’ont vraiment rien à voir avec l’islam, il s’agit d’un problème sociétale qui résulte d’un manque d’éducation, pour régler ce problème dans l’urgence ces bus ne sont pas une mauvaise idée, mais bien sûre cela ne règle pas le problème de fond.

  3. Salam aleykoum, Nous sommes harcelées parce que nous avons délaissé les enseignements de notre Prohpète paix et Salut de Dieu sur Lui. Il nous a interdit la mixité et a exigé que la femme sorte accompagnée de chez elle par un ses mahrams. C’est aussi simple que ça. Réconcilions nous avec nos valeurs et tout ira pour le mieux. En général, nous souffrons parce que nous sommes très loin de ce que l’on doit être

  4. Salam aleykoum, Nous sommes harcelées parce que nous avons délaissé les enseignements de notre Prohpète paix et Salut de Dieu sur Lui. Il nous a interdit la mixité et a exigé que la femme sorte accompagnée de chez elle par un ses mahrams. C’est aussi simple que ça. Réconcilions nous avec nos valeurs et tout ira pour le mieux. En général, nous souffrons parce que nous sommes très loin de ce que l’on doit être. Au passage, cette initiative est louable.

  5. Tant que les femmes ne resteront pas à la maison et tenteront d’envahir l’espace réservé aux hommes dans la mentalité musulmane, elles seront pourchassées.

    La frustration sexuelle est là aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sagesses d’islam

L’émouvant message au monde adressé par Ahed Tamimi