in

Pierre Stambul, co-président de l’UJFP, interpellé par le Raid à Marseille!

Il est 1 h 30. Le téléphone fixe sonne longuement. Pierre décroche : personne au bout du fil.
À 3h 50 il entend du bruit et des voix à sa porte. Il sort. Le Raid lui tombe dessus. Il reste menotté pendant une heure. Sa compagne qu’il est censé avoir assassinée est là, mais cela ne les calme pas.
Le commissariat du 8ème arrondissement prend le relais.
Pierre restera en tout sept heures en garde à vue. Il ne sera interrogé qu’une fois. Il sortira vers 11 h sans aucune excuse avec plusieurs portes défoncées.

Ce n’est pas la première fois que l’on s’en prend ainsi aux militants de la solidarité avec la Palestine. Ce mode opératoire nous rappelle celui du hacker franco-israélien Grégory Chelli alias Ulcan qui a déjà défrayé la chronique.
Il vise clairement à empêcher le développement de la campagne BDS et à tenter de bâillonner l’expression d’une voix juive pour la justice et l’égalité des droits.

Nous tenons à remercier toutes les nombreuses personnes et associations qui nous ont témoigné ce matin leur solidarité.
Ces intimidations ne nous ferons pas taire, bien au contraire, elles prouvent la faiblesse de ceux qui veulent entraîner les Juifs dans une voie suicidaire, celle de l’apartheid et de la négation du droit international.

La réunion de Toulouse de ce soir organisée par l’UJFP aura bien lieu avec Pierre au lieu et à l’heure prévue.

Le Bureau National de l'UJFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zahra Cheema, ou l’itinéraire semé d’embûches d’une avocate voilée à New York

G7: Obama met un vent au Premier ministre irakien (vidéo)