,

Paris s’éveille sans Ben Gourion

Ce mercredi matin 21 avril, les trois plaques apposées par la Mairie de Paris, en l’honneur du criminel de guerre Ben Gourion… avaient disparu de l’esplanade du Quai Branly !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *