in

Mon agression à Tel-Aviv

Invité par l’Institut français de Jérusalem pour donner une série de conférences, l’annonce de ma venue a vite suscité de véhémentes protestations. Comment osait-il inviter un antisémite animé par la haine d’Israël dans ce pays ?

 

Plusieurs sources m’ont mis en garde. Deux solutions étaient évoquées : le refus des autorités de me laisser rentrer ou un comité d’accueil musclé. Résolu à ne pas céder au chantage, je m’y rendais comme prévu[1].

À la douane, les formalités furent rapides. C’est après que je fus interpellé par quelques individus plus que vindicatifs. J’ai assez vite réalisé que la discussion était absolument vaine face à leur incapacité d’avoir un échange. Avec le courage que procure le fait d’être deux fois plus jeune et six fois plus nombreux, ils ont proféré les insultes les plus délirantes et grossières (où se mêlaient homophobie et islamophobie)[2]. Les yeux injectés de haine, promettant de me régler mon compte, ils ont commencé à vouloir m’entraîner de force en dehors de l’aéroport.

Je commençais à rebrousser chemin vers la douane, la vue d’un garde de sécurité ne décourageant pas ma si peu aimable escorte. Au bout de quelques minutes, des policiers sont intervenus et m’ont ramené au poste de douane. Après vérification, ils m’ont accompagné afin de m’exfiltrer, néanmoins toujours suivis par trois excités vociférant. Aucun d’entre eux ne fut interpellé.

Cette affaire illustre au plus haut point ce que je dénonce dans l’ouvrage Antisémite[3]. Je suis diabolisé par certains, alors que je n’ai jamais tenu le moindre propos antisémite, du fait de l’importation malsaine du conflit au Proche-Orient. Mes agresseurs sont intimement persuadés que je suis antisémite. Pourtant, ils n’ont rien lu de moi. Ils ont juste « entendu dire ».

Comment des individus peuvent-ils arriver à de telles violences ? À être persuadé que je mérite d’avoir les yeux crevés ? Tout simplement parce qu’ils sont chauffés à blanc par la campagne de dénigrement et de calomnie que je subis depuis 17 ans.

Ceux qui ont mis en ligne mon agression s’en sont félicités :

« De jeunes Juifs de cœur et de conscience juive l’apercevant ont décidé de l’accueillir comme il se doit. À ce titre, il est bon de rappeler que des personnalités juives pourtant favorables à la solution de deux États comme Frédéric Encel ou le journaliste Frédéric Haziza ou des signataires de JCall comme Bernard-Henri Lévy ne laissent point la place au doute sur le fait que la motivation de Pascal est tout simplement antisémite. »

Une semaine après mon agression, Pascal Bruckner me mettait encore en cause sur France inter, concernant la montée de l’antisémitisme.

Pour beaucoup, critiquer le gouvernement israélien équivaut à être antisioniste et donc antisémite. Depuis 17 ans, un mauvais procès m’est dressé alors que j’ai toujours combattu toute forme de racisme et d’antisémitisme. Mais, ceux qui ont répandu cette haine sont les mêmes qui privilégient depuis 2001 la sanctuarisation du gouvernement israélien sur la lutte contre l’antisémitisme. Le passage à la violence pour délit d’opinion est un dérapage inacceptable. Cette agression a été condamnée par le Consulat de France à Jérusalem. L’ambassade de France en Israël et le quai d’Orsay sont restés muets. Quelques médias français ont depuis évoqué l’affaire.

On peut penser que si un intellectuel français était pris à partie par certains individus mécontents de ses positions sur le Proche-Orient dans un pays du Maghreb, les réactions auraient été beaucoup plus vives. De même, si un intellectuel israélien était pris à partie à Roissy, ses agresseurs auraient été interpellés et l’ambassade d’Israël en France réclamerait des comptes à l’État français. Mais l’inverse n’est pas vrai. Mes agresseurs ont pu tranquillement rentrer chez eux, en toute impunité. Ils n’hésiteront pas à recommencer.

Pour ma part, je ne céderai pas, ni sur la liberté d’expression ni sur ma volonté de dialogue. L’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) est certainement la seule institution universitaire où sont venues s’exprimer cette année devant nos étudiants, Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France, et Leïla Shahid, ancienne déléguée de l’Autorité palestinienne en France et ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union européenne.

Je continuerai à lutter contre l’antisémitisme et le racisme antimusulman, sans jamais privilégier un combat sur l’autre.

[1] http://www.pascalboniface.com/2018/04/13/la-semaine-prochaine-a-jerusalem/

[2] Ceux qui parlent de l’antisémitisme des musulmans devraient également s’interroger sur la montée du racisme anti-arabe bien présent chez une minorité de juifs.

[3] Max Milo, 2018.

Source: Blog  Pascal Boniface Mediapart

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Merci
    Loulou c’est le sobriquet d’un de mes enfants pour ne pas perdre de vue que nos réflexions utiles sont celles porteuses de sens et d’avenir.
    Le sens sur le terrain des idées
    Il me semble que garder une dignité, étouffer et retenir les cris d’écœurement bien légitimes face au massacre qui se déroule sous nos yeux est souhaitable. Les images, les faits étant sans appel dépassent tous commentaires. Une réaction impulsive (même si elle soulage) serait un boomerang et ne mènerait qu’à alimenter une polémique alors que le tyran n’a d’autres arguments que ceux alimentés par une totale mauvaise foi désormais parfaitement perceptible… N’offrant au monde entier que des solutions injustes, schizophréniques… Leurs excès et contradictions cause de leur propre déchéance. Le même qui veut nous tirer les larmes, le même que celui qui massacre ! L’histoire nous offre ce tableau inédit ! Le retour de balancier est en route… Le système s’autoalimente et se discrédite chaque jour… Surtout, il faut prendre un pas d’avance par la réflexion constructive ainsi que le font parfaitement certaines personnes dont M. P. Boniface. Il questionne en plaçant la pensée sur la source de la sagesse. Il contraint ainsi à dépassionner en élevant le débat. C’est pourquoi, il dérange tant … Car il n’est pas sur le terrain de l’agressivité de l’accusation (qui se retournerait contre lui) mais dans la pédagogie de la raison, l’élévation de la réflexion tout en restant fidèle à ce qu’il est malgré les provocations…
    D’un point de vue pratique
    Par solidarité, pour nos contemporains, les générations futures … BOYCOTT
    https://blogs.mediapart.fr/jjmu/blog/210714/liste-des-produits-disrael-boycotter

  2. Très cher Monsieur Boniface,
    Cela fait un moment que je vous écoute et que je vous observe. J’en éprouve une certaine forme d’admiration pour votre intégrité et votre constance intellectuelles.
    Qualité qui malheureusement ne scintille plus beaucoup car hors une certaine forme de discours officiel, de presse à scandale, potins…point de salut… Et les gens ne sont pas dupes. Ils ont soif d’autre chose… Et ce n’est pas parce que certains pensent avoir le monopole de la parole en étant écoutés qu’ils sont entendus… d’ou le succès d’Internet…
    En tous cas sachez que vos paroles nous parviennent comme des paroles de vérités et d’espoir car sans accepter la vérité, pas de solution viable. Vous êtes sans langue de bois. Si vous étiez plus présent sur nos ondes je pense qu’au bout de la justesse de vos mots on trouverai la PAIX et mieux une paix stable celle du respect et de la fraternité.
    Nous savons tous que vous êtes trop intelligent pour éprouver du racisme ou de l’antisémitisme et ne vous méprenez pas, ceux qui vous font ce reproche ne le savent que trop bien.
    Vous êtes dans cette jungle, l’honnête homme (au sens classique), et ne perdez pas trop votre temps à vous justifier car ne doutez plus que nous le savons tous…
    Je sais que vous avez été choqué par cette agression et les conditions de son déroulement. Vous avez raison c’est scandaleux…
    Je vous souhaite un bon rétablissement car nous avons besoin d’hommes comme vous et tous le bien du monde car vous êtes sans nul doute au nombre des véridiques.
    Vive la paix ! Haut les cœurs !

    • Abdelrazak

      Aucune surprise ici. Tout est fait pour insulter l’islam et pour que nous abandonnions notre religion. La loi de 2004 sur le foulard islamique, la proposition de l’extrême droite (avec Zemmour) que seuls les prénoms “républicains” soient acceptés par les mairies, l’abrogation de versets du noble Quran, la stigmatisation des musulmans comme “ennemis de la république”, etc. Les temps à venir vont être de plus en plus difficiles, surtout ne lâchons pas la corde de notre religion bénie!

  3. Nous savons pertinemment que le chantage à l’antisémitisme et la sempiternelle pleurniche des sionistes trouvent un écho systématiquement favorable aux yeux de bon nombre de nos “dirigeants” français.
    La France est en état d’éternelle repentance quant à sa participation à la déportation des juifs. C’est une page sombre de l’histoire qui ne doit pas être oubliée mais surtout qui ne doit pas être instrumentalisée pour museler toute opposition aux sionistes.
    Cher Pascal Boniface, vous êtes très courageux ! Vos positions forcent le respect !
    Critiquer la politique criminelle d’Israël fait automatiquement de vous la personne à museler, à écarter, à diaboliser voire même à abattre médiatiquement et socialement (voire même physiquement).
    Les dirigeants israéliens jouissent d’une impunité absolue et ont le soutien des USA qui grâce à leur véto bloquent toute tentative de mesures coercitives. L’ONU ? Une véritable fumisterie qui ne sert que les intérêts des membres du conseil de sécurité, un ramassis d’ordures en somme.
    Je suis profondément scandalisé par l’attitude de la cour pénale internationale : que faut-il attendre pour traduire les dirigeants israéliens devant cette cour ?

  4. Mr BONIFACE,dénoncez avec force et clairement ces actes d’agression fascistes et barbares et porter plainte au pénal contre vos lâches agresseurs et contre l’aéroport du pays de votre destination qui devait vous assurer la sécurité. Demandez des comptes aussi à l’Etat français qui doit vous protéger en tant que citoyen français et qui doit réagir et marquer sa solidarité totale envers vous plutôt de rester indifférent et vous abandonner à votre triste sort .Notre République oublierait-elle qu’elle est garante de la sécurité de ses ressortissants…

  5. Bravo Monsieur BONIFACE pour votre combat et votre courage. Dans la communauté musulmane en France, nous n’avons personne pour relever le défi de ces imbéciles , hypocrites et assoiffés de haine et de pouvoir à part des donneurs de leçons et des gens qui retournent leur veste . Continuez Monsieur. Les chiens aboient et la caravane passe .

  6. Mr Boniface est beaucoup trop dans la demie mesure. Je comprends qu’il en va de l’existence même de l’IFRI mais le courage et la dignité marquent l’histoire des Hommes.

    Un peu plus de courage Mr Boniface. Allez au bout de l’évidence qui crève les yeux de tous mais dont le courage a laissé place à la faiblesse.

    Sur le fond de l’affaire d”agression, rien de neuf sous le soleil. La haine pure et écarlate, celle qui martyrise et tue hommes, femmes et enfants.

  7. Tout mon respect M. Boniface ! L’absence de soutien des autorités française, le mutisme des médias face à cette lâche agression sont révélateur d’un traitement d’exception dans tout ce qui touche de près ou de loin à Israel.
    Ce traitement qui pose question finit par apporter des arguments aux véritables antisémites …

  8. Les Sionistes ont 3 caractéristiques:
    1- Faire tomber des larmes sur un passé et le faire subir sans scrupule aux Palestiniens dans le présent.
    2- Ils sont au dessus de toutes les lois et de toutes les résolutions de Nations Unis et ils s’en foute éperdument.
    3- Tout ceux qui les mettent à nu pour leur non respect de l’humain et leurs crimes institutionnalisés, ils l’accusent d’antisémite et se prennent pour les victimes alors qu’ils sont les bourreaux.
    4- Il se trouve qu’il sont au parlement français pour défendre les Sionistes au lieu du peuple français

    • Tu oublies le 5/3 :

      5: Ils sont omniprésents dans les médias donc ce qui les dérange passe à la trappe, comme cette agression par exemple. Et si ça s’était passé dans un pays arabe, ce sont eux qui en auraient fait un sujet d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Algérie : plus de 34,5 millions d’abonnements internet enregistrés en 2017

J.P Chevènement : il est “dangereux de désigner un nouvel antisémitisme musulman”