in

Migrants : l’urgence en Grèce

Les camps d’accueil de migrants sur les îles grecques enregistrent un pic d’arrivées et sont surpeuplés.

Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
    • La logique voudrait que les pays musulmans qui ne sont pas en guerre accueillent une partie au moins de leurs coreligionnaires. Pourquoi toujours les Européens ? D’ailleurs, qui est vraiment réfugié ?
      Toujours accepter ce que les “pays frères” ne font pas ne peut conduire les pays européens qu’à être méprisés, tant les mentalités sont différentes. Etre généreux, pour des gens habitués à la force, c’est être méprisés…
      Rachid, vous hébergerez bien quelques migrants chez vous pour donner l’exemple, merci. Ca nous changerait.

  1. L’urgence, c’est de diriger vers les pays musulmans tous ces musulmans qui nous arrivent en Europe. Les réfugiés se sentiraient plus en sécurité.
    Je ne comprends pas ce que l’Europe vient faire là-dedans.
    Ce que je sais, c’est qu’une attitude “chrétienne” sera interprétée par de non-chrétiens comme de la faiblesse et n’engendrera que du mépris.
    Il suffit de lire nombre de commentaires des oummanautes s’en rendre compte…

  2. Comment comprendre le manque de solidarité des pays arabo-musulmans qui ne reçoivent pas chez eux les réfugiés issus de pays musulmans ?
    Il convient toutefois de distinguer ceux qui parmi ces réfugiés sont réellement menacés de ceux qui “fuient” pour des motifs purement économiques.
    L’Europe, en l’absence d’intégration de plus en plus prononcée des vagues précédentes, doit par prudence s’abstenir de céder à son côté “chrétien” et faire preuve de réalisme. Elle n’est pas encore une colonie volontaire.
    Etre naïf, aux yeux de beaucoup qui ont une mentalité différente et qui chez eux ne respectent que la force, cela est considéré comme de la faiblesse et n’engendre que du mépris. Jamais de reconnaissance (il n’y a qu’à lire la plupart des commentaires des oummanautes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La falsifiabilité des théories scientifiques est-elle un argument ultime contre la religion ? (2/3)

Présidentielle en Tunisie : pour la première fois, les candidats ont exposé leur programme en direct à la TV