,

Maroc : « Princess Auto », le garage 100% féminin en passe d’être créé par deux soeurs

Qui a dit que les femmes et la mécanique ça fait deux ? Les clichés ont la vie dure, notamment celui qui demeure profondément enraciné dans les esprits, selon lequel la gent féminine se désintéresse de ce qui se passe ou se cache sous le capot des voitures, craignant de se salir les mains ou de se fourvoyer dans un métier d’homme par excellence…

C’est à ce stéréotype de taille, quasi universel et empreint de sexisme, que se sont attaquées vaillamment deux sœurs marocaines, les inséparables Najlae et Rajae Lachqar, âgées respectivement de 23 et 22 ans, dans la localité de Tétouan.

Déterminées à se retrousser les manches pour à la fois réaliser leur rêve d’enfant et en finir avec le machisme ambiant qui règne dans les garages du royaume de l’Atlas, elles se sont toutes deux armées de courage pour relever le défi, puisant dans leur passion inépuisable pour l’automobile et les motos la force de dépoussiérer une idée reçue, vieille comme Hérode…

Imperméables aux critiques ou aux jugements à l’emporte-pièce qui fusent inévitablement,  les deux sœurs, qui vivent sous le même toit que leurs parents, n’écoutent que ce leur dictent leur cœur, mais aussi leur conscience vis-à-vis des autres femmes marocaines. Pour elles, elles aspirent à créer un garage à nul autre pareil, féminin jusqu’aux bout des ongles.

« On a choisi ce métier pour casser les stéréotypes et les barrières, car ce métier n’est pas purement masculin », a expliqué l’aînée, Najlae, à TV2Africa, en indiquant qu’elles ont entamé leur deuxième année de formation, grâce au précieux soutien de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), afin que leur garage au nom prédestiné « Princess Auto », fait par et pour les femmes, puisse émerger bientôt dans le paysage local.

En passe de remporter une belle victoire sur elles-mêmes et sur les mentalités, Najlae et Rajae Lachqar se voient déjà dans leur combinaison de garagistes en train d’accueillir leur clientèle exclusivement féminine, dans un décor rendu unique par sa petite touche de féminité.

Une chose est certaine, les deux sœurs ne se laisseront pas diriger sur une voie de garage, alors même que leur rêve d’ouvrir un garage 100% féminin ne leur paraît plus inatteignable.

One Comment

Laisser une réponse
  1. Elles ont suivis jusqu’au bout leur passions pour la mécanique.Je vois pas en quoi c ‘est contradictoire avec la religion .Maintenant si elles veulent avoir des ongles salis de graisses c’est leur problèmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *