in

Levallois-Perret : plus de 2 000 musulmans réunis dans un stade pour la prière de l’Aïd el-Fitr avec respect de la distanciation physique

En France, à cause  de la crise du coronavirus, il n’a pas été possible pour la grande majorité des musulmans d’effectuer la prière de l’Aïd el-Fitr dans les mosquées. Dimanche 24 mai, à Levallois, dans le département des Hauts-de-Seine, en région Île-de-France, plus de 2 000 à musulmans ont pu toutefois se réunir non pas dans une mosquée, mais dans un stade afin d’accomplir  la prière célébrant la fin du mois de Ramadan. On voit clairement que les distances de sécurité sont respectées. C’est dégagé, personne ne se touche, c’est magnifique ! », se félicite le président de l’Union des musulmans de Levallois, Ali Essebki. Dès 7h30, les fidèles se sont présentés à l’entrée du stade. Ils portaient tous un masque sur le visage et se sont fait asperger les mains de gel hydroacloolique  Les bénévoles les ont ensuite placés sur deux terrains, l’un de football, l’autre d’athlétisme, rapporte Radio France (photo Valentin Dunate).

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il y a des choses difficiles à comprendre.
    Covid 19 a concilié la république avec la souna.
    La prière de l’Aid , se fait normalement à l’extérieur. Ce n’était pas possible, en temps normal, en France et cela se comprend parfaitement.
    Dans les pays dit musulman, avant covid 19, on a toujours interdit la prière de l’Aid à l’extérieur, rien à voir avec la laïcité, mais parce que cela fait trembler ces pouvoirs en gaufrette.
    Maintenant, pas de koutba d’Aid ni à l’intèrieur d’une mosquée ni à l’extèrieur.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le procès pour corruption de Benjamin Netanyahou s’est ouvert à Jérusalem

Frédéric Kanouté récolte plus d’1 million de dollars pour la construction de la première Grande Mosquée de Séville depuis 700 ans