in

Les Saoudiennes non voilées au travail passibles d’une amende de 236 euros

Véritable anomalie au royaume du rigorisme religieux, les rares Saoudiennes s’aventurant tête nue hors de chez elle, notamment pour aller travailler, écoperont désormais d’une amende de 1000 SR (Ryal d’Arabie saoudite, soit près de 236 euros) suffisamment dissuasive pour avoir envie de se fondre à nouveau dans le paysage…

Criminalisées par les nouvelles lois du travail entrées en vigueur récemment, la poignée de femmes actives frondeuses et les entreprises qui les emploient seront logées à la même enseigne pour avoir osé s'affranchir de l’obligation soit de porter le voile, soit de l’imposer, les employeurs étant punis plus sévèrement encore, à hauteur de 5 000 SR d’amende (soit près de 1 178 euros). De quoi remettre sur le bon chemin, les entreprises « égarées » sur la mauvaise voie…

"Toutes les entreprises, sans exception, doivent donner des instructions écrites claires à leur personnel féminin, les obligeant à se couvrir la tête au bureau. Les entreprises égarées seront passibles d'une amende de SR 5,000 ", stipule le rapport rendu public par un responsable saoudien du ministère du Travail. 

Il en coûtera également 5 000 Ryal aux sociétés qui obligeraient leurs employées à travailler de nuit, la sanction pénale pouvant atteindre les 10 000 SR (soit près de  2 357 euros) en cas de « défaillance » majeure au pays de la non-mixité sociale, à savoir l’absence de séparation hommes/femmes dans la sphère professionnelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un musulman invalide agressé dans un bus à Londres (vidéo)

France: un journaliste violenté par la Ligue de Défense Juive