in

Les deux voitures d’une famille musulmane brûlées + tags racistes dans les Vosges

"Les faits remontent à la nuit du 3 au 4 avril dernier. Deux croix gammées ont été dessinées sur la maison de la famille Selouane, l’une sur la façade l’autre sur la porte d’entrée. Leurs deux voitures ont également été incendiées. La réaction du voisinage a permis aux pompiers de circonscrire rapidement le sinistre dont les conséquences auraient pu être tragiques. En effet, dans la petite cour du domicile de la famille, les hautes flammes qui sortaient de la Laguna venaient lécher les murs de la maison. Aujourd’hui encore, les stigmates du sinistre sont encore visibles : les barrières du balcon, les murs et les menuiseries des fenêtres sont noircies. Une porte et la boîte aux lettres ont été endommagées. Sous le balcon gisent encore les rollers et les petits vélos des enfants dont les pneus ont éclaté sous le coup de la chaleur. Tant bien que mal, Adil et Ilham Selouane ont lessivé les tags racistes rapporte le quotidien régional " Vosges Matin.
A l’intérieur de l’habitacle, tout est détruit. Et sur la façade du domicile, une terrible signature est découverte : deux croix gammées inscrites au marqueur noir. La porte d’entrée et la façade de la maison ont été souillées par ces inscriptions racistes. « Mettre ça sur mon mur, je ne comprends pas cet acte », s’inquiète le père de famille qui a grandi à Sapois. De confession musulmane, la famille n’a jusqu’alors jamais subi de racisme pourtant, « depuis les attentats contre Charlie Hebdo en janvier dernier, on a le sentiment que le regard des gens a changé. On a peur d’être les victimes d’amalgame. Il y a quelques jours, un jeune m’a insultée dans la rue », soupire Ilham Selouane. « Nous nous sentons considérés comme des étrangers dans notre propre pays », ajoute le trentenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Cancer du sein à Gaza, la double peine” (reportage)

Kouchner estime que c’était mieux avant sous Kadhafi pour les migrants…