in

Les deux journalistes du Monde, auteurs de “Inch’Allah”, critiqués par la police du 93 pour leur “barbecue islamiste” fallacieux

Dans un Hexagone où l’islam détient la palme des controverses passionnelles depuis plus de dix ans, exacerbées par le traitement sensationnaliste que lui réserve le microcosme médiatique sous influence, il paraît difficile de croire que son analyse puisse être totalement objective et échapper au prisme d’anecdotes tendancieuses, voire anxiogènes, même quand deux grands reporters du Monde assurent du contraire…

Gérard Davet et Fabrice Lhomme viennent à peine d’entamer le marathon promotionnel de leur dernier livre « Inch’Allah » (un titre évocateur… et pas de leur probité intellectuelle), que déjà les conclusions pour le moins hâtives de leur enquête sur « l’islamisation de la Seine-Saint-Denis » cristallisent de vifs mécontentements, teintés d’indignation, notamment de la part de la Direction départementale de la police.

Mis en exergue dans la préface de leur ouvrage, le « barbecue islamiste », un intitulé choc plus racoleur qu’alléchant, révèle que l’islamisation est à ce point galopante dans le 93 qu’elle s’est invitée au barbecue annuel de la police judiciaire du département (SDPJ93), dans la ville de Vaujours.

Après avoir enquêté en immersion dans on ne sait quel « méchoui », aux fort relents islamophobes, les deux fins limiers du Monde prétendent qu’une « dizaine de fonctionnaires de police, tous de religion musulmane, aurait réclamé de la viande halal. Puis cherché à éviter le contact avec les femmes chargées du service ».

Publicité
Publicité

Mais c’était sans compter le démenti cinglant que leur oppose, aujourd’hui, la direction courroucée de la SDPJ93. Dans leur communiqué, ses responsables réfutent en bloc les assertions fallacieuses des deux journalistes et affirment qu’« aucun personnel féminin de ce service ne subit une quelconque forme d’islamisation et aucun fonctionnaire du SDPJ93 n’est islamisé ou radicalisé». Et d’enfoncer le clou : « lors des événements festifs, nous n’avons jamais rencontré de difficultés de comportement laissant penser à une islamisation ou radicalisation d’enquêteurs du SDPJ93 ».

Très critique également envers les auteurs d’ « Inch’Allah », dépourvus à ses yeux de la moindre « éthique professionnelle », ce qui est particulièrement navrant de la part de deux pointures du Monde, Véronique Deker, directrice d’école en Seine-Saint-Denis, leur reproche vertement leurs méthodes peu rigoureuses, pour ne pas dire franchement malhonnêtes à son égard.

Il reste à souhaiter que leur brûlot qui, malheureusement, contient tous les ingrédients nocifs d’un succès de librairie, ne ravive pas le brasier incandescent de la haine, Inch’Allah !

 

Publicité
Publicité

Voici, en substance, ce que Véronique Decker a écrit sur Facebook le 17 octobre :

“A propos d’Inch’Allah. J’ai été interviewée par de jeunes journalistes il y a quelques mois, je n’ai pas été informée du projet du livre, je n’ai pas eu les passages me concernant à relire et je n’ai pas reçu le bouquin : j’ai dû réclamer ce matin pour recevoir au moins les photos des pages me concernant. Hélas, le projet du livre qui ne m’a jamais été présenté est assez ouvertement islamophobe, et les anecdotes que je raconte sont compressées et donnent l’impression que je passe ma vie à combattre des militants religieux, ce qui n’est pas le cas, même si cela m’arrive de temps en temps (par ailleurs tous ne sont pas musulmans, il m’arrive de m’opposer à d’autres revendications d’autres religions…) “.

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bonsoir,

    je fais suite au livre “Inch’Allah car je suis mis en cause en tant que “syndicaliste islamiste”.

    Je conteste vivement la méthodologie ainsi que le recueil d’informations, totalement “compressées” et restituées dans un style décousu, décontextualisé, le tout pour aller dans un sens.

    Toutes les personnes mis en cause rejettent cet ouvrage et il serait de bon ton de nous convier pour apporter notre témoignage ce qui permettra de nous expliquer.

    En vous remerciant par avance.

    Nordine Bennecer

  2. malick et alikhan ne vous faites pas trop de soucis! les français non musulmans ne font pas d’amalgame entre vous et les barbus fondamentalistes et les dealers qui pourrissent la vie de certains quartiers ;les premieres victimes de ces quartiers sont aussi des musulmans d’ailleurs ; les reportages montrent des choses qui existent malheureusement ; certains musulmans soucieux de l’education de leurs enfants les mettent dans le privé catholique ou contournent la carte scolaire ;j’ai vu aussi une emission beaucoup moins mediatisée et passant tres tard qui évoquait les brillantes reussites sociales de musulmans dont les parents etaient venus en France dans les annees 60( un chirurgien une avocate un chef d’entreprise un commissaire divisionnaire etc…)je regrette que cela ne soit pas plus mediatisé! mais on ne fait pas d’amalgame et je ne crois pas que l’extreme droite passera un jour en France ;

  3. Moïse, Christian et Mohamed vont manger au resto.
    Le serveur prend la commande :
    Christian : Cotelettes de porc pommes de terre champignons et un pichet de vin svp.
    Mohamed : un couscous et une théière de thé svp.
    Moïse : Euh, pour moi ce sera un couscous et un pichet de vin.
    Une fois terminé, le serveur prend la commande du dessert de l’union :
    Les trois en coeur : Une forêt noire svp!
    A la fin le serveur s’exclame :
    Eh Mohamed, c’est toi qui conduit hein pour les raccompagner! Jure Wallah!
    Mohamed : Wouahkallah! T’inquiète pas l’ami on va faire une petite sortie, enfin si on me laisse entrer, sinon on ira chez l’un de nous finir la soirée.

    Puis en sortant, une journaliste étonnée leur demanda ce qu’ils pensaient des manifestations dehors :
    La journaliste : Messieurs, dans ces temps quelque peu troubles, que pensez-vous des végans, des zémar, des “mange du cochon” et des “niqab”. Tous manifestent les uns contre les autres mais vous vous avez l’air de prendre du plaisir ensemble.
    Moïse : Zemmour devrait revoir son histoire et éviter de faire la même chose aux autres. C’est du domaine de la psychologie.
    Christian : Le cochon, c’est bon ça fait chier les cons. Avant c’était une protestation contre la bourgeoisie qui nous narguait avec leur biftek en pleine famine. Désormais c’est devenu un moyen d’oppresser les pauvres. C’est du domaine de la psychologie.
    Mohamed : Le niqab n’est pas du tout islamique. S’il faisait 70°C et qu’on était dans le sahara je comprendrais mais ils confondent humilité avec les traditions vestimentaires, ils confondent hijab hijabisme. C’est du domaine de la psychologie.

    La journaliste : et les végans, vous en pensez quoi?
    Tous en coeur : Oh ils font chier! C’est du domaine de la psychologie.
    La journaliste : Mais à vous entendre la psychologie est le métier du futur.
    Tous en coeur : Oui! C’est ça l’hystérie de l’extrêmisme fachisant! Bientôt on va tous être internés en psychiatrie! Pas eux bien sûr mais nous.

    La journaliste : Ils ont raison, la France orwellienne se met en place et tout le monde s’en fout. Le fichage TES est passé discrètement et tout le monde s’en fout. On n’a même pas le droit de le dénoncer avec vigueur sinon on est viré. Et dire que nos grand-parents avaient protesté contre le numéro d’identification des français appelé abusivement numéro de sécurité sociale juste après guerre. S’ils étaient encore vivants, ils en pleureraient. Paix à leurs âmes.
    Et son collègue de répondre : En plus, cette année, on a jamais fait autant de recettes en impôt comme quoi les migrants pas si fainéant qu’on pourrait croire.
    Le rédacteur en chef les espionnait en réalité via des micros et ils reçurent chacun un texto : “Vous êtes virés pour non conformité de pensée unique et interview abusif non hystérisant. Par ailleurs, votre salaire est retenu pour tentative de dénonciation des problèmes majeurs des français allant à l’encontre des puissants et des riches.”
    La journaliste et son collègue en coeur : Bon vent! Il y en avait marre de la collaboration et de notre prostitution! Sans maquereau, au moins, on fera de la bonne information.

    Bref

  4. Je me permets de souligner quand 2012 pendant la campagne présidentielle un jeune musulman a tué sa sœur parce qu’elle s’habillait comme une française (à vérifier).

    Eric ZEMOUR est loin de la vérité sur ce problème.

  5. Les gens sont bien naïfs de répondre aux commères journalistiques.En effet,leur modus operandi est invariable ,ils tronquent, interprètent oublient,rajoutent et frelatent selon leurs hypothèses de départ et celles ci sont souvent à charge.Malgré cela ou à cause de cela, des gens curieux et indépendants qui ne se laissent pas engluer par le discours ambiant se rendent compte par eux même d’une réalité aux antipodes des textes de “science fiction” qui nous sont servis à chaud par la propagandastaffel.

  6. Je crois qu’il existe une grosse confusion entre islam et salafisme, peut-être en lien avec le fait que les porte-paroles de l’Islam sont proches des mouvements salafistes. Les FM, par exemple, qui contrôlent les MF, le CFCM, et le CCIF.
    Or la plupart des musulmans sont surtout et avant tout de culture musulmane, ce qui n’implique pas une pratique quotidienne ou une lecture littéraliste du Coran.
    C’est un peu comme chez les chrétiens, qui sont souvent athées ou agnostiques, et, même quand ils sont croyants, ne reprennent pas la totalité du message biblique. On peut très bien avoir été baptisé, avoir fait sa communion, s’être marié à l’église, et pourtant adhérer à la Théorie de l’Evolution, douter de la véracité des récits bibliques, considérer qu’Adam et Eve, Abraham, et Moïse sont des personnages mythologiques.
    Je pense qu’il en va de même chez les musulmans, pas les plus dévots, qui demeurent minoritaires, mais les personnes issues de l’immigration qui ont fini par trouver des compromis entre l’enseignement religieux et le scepticisme du pays d’accueil.
    Les musulmans que je fréquente au quotidien demeurent très discrets sur leur croyance. Souvent, ils boivent une bière de temps en temps, fument, et ne mettent les pieds à la Mosquée que pour les cérémonies. Mais ils ne mangent pas de porc, vu qu’ils n’aiment pas ça.
    Ca, c’est juste la réalité. J’attends encore un reportage sérieux qui ferait état du quotidien, sans sombrer dans la caricature.
    A noter aussi le fait que les aventures du Frère Tarik nous permettent de relativiser le concept de fanatisme. On peut très bien afficher une forme évidente de fondamentalisme, sans pour autant sombrer dans le rigorisme. Un peu comme ces cardinaux du Vatican, qui condamnent jusqu’à la contraception, mais passent leur vie à partouzer. Comme quoi les gens sont souvent moins fous qu’on ne saurait l’imaginer.
    Il est bien sûr facile de caricaturer, ou de monter en épingle des incidents clivants. Par exemple, tel chauffeur de bus qui refusera de s’asseoir sur le siège occupé antérieurement par une femme. Ca existe, de même que les gens qui s’abstiennent de serrer la main d’une collègue. Mais on a aussi dans les entreprises des gens qui ne parlent pas aux arabes, insultent les homos, ou agressent sexuellement leurs collègues féminines.
    Ensuite, il suffit de trier entre des anecdotes bien réelles pour construire une théorie très démonstrative. Genre: “Tu rends compte?!! Il a pas voulu bosser à cause que Fatima elle s’était assise sur son siège! Mais on va où, boutin? ”
    La vérité, c’est qu’on peut tout démontrer, sauf la vérité. Car la vérité est toujours compliquée, et peu spectaculaire. C’est le quotidien. Avec des gens normaux. Qui font des choses normales. Pas de quoi nourrir un livre.
    Je me mets à la place des auteurs. C’est vrai qu’il faut envoyer du lourd, si on veut vendre. Imaginez juste un bouquin qui dirait: “Parfois, les arabes sont un peu chiants”. 200 ex à compte d’auteur.
    C’est la vie.

  7. A la rédaction d’oumma : Avez-vous vraiment lu ce livre piloté par deux grands journalistes d’investigation ? Si tel est le cas , la critique outrancière et partiale que vous en faîtes ne peut que rendre “islamophobe” (c’est votre fond de commerce) celui qui ne l’est pas encore . Courtoisement .

  8. C’est connu des politiciens et des journalistes.
    Quiconque en France est en perte de vitesse quand à sa popularité, ou veut se faire de largent n’a qu’à parler d’islam et de musulmans.
    Succès assuré.
    Mille fois mieux que d’aller voir un bureau conseil en relations publiques.
    Sarkozy, le nain de France en a fait l’expérience, il s’est retrouvé catapulté comme président , puis a chuté vu son niveau médiocre qui a reprit le dessus.

  9. Salam, et après ça on niera qu’il y ait hostilité institutionelle au moins médiatique à l’Islam et aux Musulmans. Si le Monde réputé sérieux pêche le poisson ainsi dans l’eau trouble, que dire des autres? C’est bien dans la fausse gauche que commence la dite Islamophobie, tous son Charli bien entendu, falsificateurs et obscurcisseurs. Et que je sache, où est en France l’obligation de serrer la main de qui que ce soit? Et l’obligation légale de manger une viande si on s’y refuse? Pourquoi d’autres journalistes ne feraient-ils pas une plongée dans les univers islamophobes? “Je préfère que mon fils soit hommossexuel que converti à l’Islam”, n’est-ce pas récurrent et populaire comme slogan? A la fois Islamophobe et hommophobe d’ailleurs selon leurs registres à eux.

    Croissant de lune.

  10. C’est un livre sous commande cela se voit .Et puis l’islam on en parle depuis les années 70 .Lire le livre de Thomas Deltombe .
    L’islam imaginaire La construction médiatique de l’islamophobie en France, 1975-2005

  11. Non mais le pire c’est que cela a été filmé dans un reportage LCI. Si vous voulez savoir comment ils ont endoctriné ces jeunes ou comment les rédacteurs imposent une chappe de plomb pour instiguer leur propagande islamophobe sournoisement, regardez le!!!
    Le reportage s’appelle “la plume dans la plaie” et montre comment ces deux zozios ont montré la voix de la prostitution journalistique et de l’amour du veau d’or à nos jeunes.

    Nous aussi prenons notre plume!!!!! Pour l’amour et l’union de tous pas pour blesser encore plus et faire mal à notre patrie mais pour contruire et évoluer ensemble.
    Français non-musulmans aidez-nous, réveillez-vous! Nous sommes tous concernés!
    L’époque nazi ne vous a donc rien appris!

    • Malik : Chaque fois, qu’une réalité est dénoncée, il y a un, ou des lanceurs d’alertes, qui mettent le doigt sur un sujet brulant, que ce soit pour la responsabilité des banques dans l’ évasion fiscale, les pesticides, les médicaments, la corruption, ou, en l’occurrence, ici, l’islamisation de la Seine St Denis, qui est une réalité frappante, j’ ai pu constater de mes propres yeux, qu’ il a eu un avant, et un après 11 septembre 2001 !
      Donc je disais, quand ces lanceurs d’alertes, pointent un sujet du doigt, il y a les lobbyings, qui entrent en scène, pour discréditer les lanceurs d’alertes, en travaillant une communication a tout va, auprès des politiques, quand il s’agit de voter une loi, pour empêcher les de nuire.
      Dans le sujet qui nous intéresse, le lobbying, s’est fait au niveau local, la Seine St Denis, étant le dernier bastion d’ une gauche moribonde, et, si la gauche perd ce territoire, elle disparait.
      Alors la collusion, entre les élus, et les lobbys islamique, a joué à fond, les élus, accordant tout et n’importe quoi, aux associations, histoire de garder un électorat. Le problème, c’est que ces associations, sont très gourmandes, vous leur donnez la main, elles veulent le bras, vous leur donnez le bras, elle tout le corps, car leur but non avoué, est de conquérir du territoire, pour s’imposer , et propulser leur idéologie, en politique, conquérir un département, c’est d’une certaine manière, exister comme force, au niveau national.
      Mais, l’opinion publique de gauche, se sentant étouffée, a facilement adhérée, par opportunisme, et comme la radio, la télévision et beaucoup de medias, sont depuis l’ère Mitterrand, squattés par les socialiste, (« Tonton », très intelligent, avait compris, que la communication et la culture, touchaient le plus grand nombre). Alors, les medias, se mit à démonter les Zemmour et Cie.
      Je ne prendrais que le cas Zemmour, car, il emblématique, et surement le plus connu. Ce gars, dénonce, des faits, et explique l’engrenage, dans lequel, une idéologie veut s’implanter insidieusement, dans le paysage français. Les français, très partagés sur la question, la France, étant encore clivés entre la gauche et la droite. Les medias, aidés par les associations communautaires, se sont donnés pour but, d’éduquer les masses, et oui, avant, l’information, c’était juste relater des faits, le quidam, se faisant son propre avis sur la question, mais, comme à gauche, on possède la vérité, il suffit d’écouter Christophe Barbier, pour s’en convaincre, quand il dit : « L’éditorialiste est comme un tuteur sur lequel le peuple, comme du lierre rampant, peut s’élever. «
      Donc, Zemmour, fait son boulot, il écrit des livres, on les achète, ou on ne les achète pas, c’est selon.
      Mais ses livres ont un succès énorme, alors, comme la télévision, est passée, d’instrument culturel, a instrument commercial, et, c’est bien connu, l’argent n’a pas d’odeur, Zemmour est invité sur tous les plateaux, pas pour le glorifier, mais parce que un des plus gros tirages. Alors, pour faire bonne figure, on le balance en pâture aux simple d’esprit, a ceux qui se font entuber par le jeux des medias, en lui opposant des journalistes, affables, et lui, joue le jeux, il sait, que même s’ il est démonté, ses ventes marchent bien.
      Mais, l’islamisation rampante, continu son invasion, de temps en temps, un fait par ce, un fait par-là, les réseaux sociaux s’agitent quelques jours, et puis, il faut attendre pour qu’un autre fait alimente ce petit monde. Mais, le processus, prend de l’ampleur, jusqu’ au point que les grandes instances politiques, commencent à se poser des questions, Hollande, alors président de la république, qui reconnait un problème avec l’islam !
      Alors comment faire, pour agir, sans perdre la face, en reconnaissant, que Zemmour n’avait pas tort,
      Eh bien, on prend 2 journalistes d’un journal de centre gauche, faut pas aller trop loin quand même, et sous couvert d’un projet pédagogique, on prend 5 étudiants en journalisme, et on va sur le terrain, pour dénoncer des faits que Zemmour dénonce depuis près de 20 ans. Quand dans certaines interviews, les auteurs de la supercherie, disent simplement d’ écrire des faits, dénués de toutes idéologie, ils prennent les gens pour dindes, le contenu, c’est du Zemmour, mais la boite, est gaucho bienpensante, c’est tellement sans idéologie, qu’ ils sont critiqués par les acteurs mêmes de leurs histoires, ils ne font pas d’ idéologie, mais visiblement, la caricature est poussée .
      Voilà, tout ça pour dire, qu’effectivement, la république a un problème, c’est certain, avec l’ islam, et que cela devient tellement flagrant, que le pouvoir, essaye de prendre les choses en mains, sans froisser les susceptibilités .

      • Patient Malik : Docteur j’ai mal au petit doigt.
        Docteur Cheyenne12 : Ah, attendez, je vais le tordre pour mieux appuyer la guérison.
        Patient Malik : Aïe, il était juste enflé et maintenant il est cassé.
        Docteur Cheyenne12 : Mais non, c’est comme cela que le docteur zémar recommande de faire! Il va mieux guérir comme ça! Bon je vais informer le monde que vous avez la peste et la lèpre maintenant.
        Patient Malik : Hein ?
        Docteur Cheyenne12 : C’est juste pour que les renforts viennent plus vite. Préparez vos bagages le temps qu’ils arrivent, la route va être longue.

        Le ghetto de varsovie , ça ne vous dit rien mon riche. Aller, relisez l’histoire et comparez maintenant, je n’en dirais pas plus. Pas de temps à perdre.

        PS: je ne serai jamais de droite capiche niniche. Dans tous les cas, la bonne gauche et la bonne droite ont été tuées. Et on prépare aux moutons de panurge de votre espèce une marion attardée formé par zémar. ok ok
        Alors je vous le dis parce que votre nez dépasse de mon écran. Que ce soit un nez juif ou un nez de bergerac, ne voyez en moi qu’un chameau qui vous regarde de haut. Et attention parce que je peux me transformer en lama, moi aussi je maîtrise le tranhumanisme.

        PS2: Mittérand avait dit : “L’étalon anglo-arabe est une tradition bien française! Alors oui, chers compatriotes, nous avons déjà du sang arabe qui coule dans nos veines. Et encore heureux, n’en déplaise à nos consanguins.” Bon j’ai un peu amélioré son discours hein.

      • Alerte!
        Les pauvres nous attaquent! Mais réagissez, boutin! Vous comptez vous laisser faire?
        Ok. J’explique. Le terme de lanceur d’alerte a une signification précise. C’est ce qui caractérise les employés courageux qui dénoncent les exactions des multinationales. Il faut du courage pour faire ça. C’est risqué, et plutôt stupide, vu que tout le monde s’en fout, de Monsanto ou Total.
        Ceci dit, on peut aussi dénoncer les SDF, les migrants, ou les travailleurs au noir. C’est moins risqué. Ou les arabes, dans un pays où 35% des habitants votent Marine Le Pen. Quel courage! Ils n’ont pas peur des critiques et des lobbyistes, les deux héros.
        Vous savez quoi? Je ne suis pas le dernier à cogner sur les religieux, donc, sur l’Islam. Mais je refuse la caricature. Il existe, certes, des problèmes de compatibilité entre religion et République, mais, d’une part, ils ne concernent pas qu’une religion, et, d’autre part, il ne me parait pas que la religion pèse beaucoup sur la politique en France. Par exemple, on a voté la loi sur le mariage gay, on ne remet pas en cause l’avortement, et on s’apprête à autoriser la PMA et tolérer la GPA.
        S’il existe bien un problème en banlieue, c’est surtout, en principal, en lien avec la délinquance. Ce ne sont pas les salafistes qui caillassent les flics et les pompiers.
        Sinon, j’admets que le sectarisme est gonflant, mais est-ce que les sectes nous pourrissent la vie? Même pas.
        On a typiquement à faire à un faux problème. Toutes les sociétés recèlent des dingues, et s’en accommodent vaille que vaille.
        C’est juste un problème marginal. Les gangs, en revanche, pourrissent la vie des gens au quotidien. Là, on revient dans le réel.
        Que fait Macron pour sécuriser les banlieues, d’ailleurs? Des discours.

    • @Malik

      “Français non-musulmans aidez-nous, réveillez-vous! Nous sommes tous concernés!
      L’époque nazi ne vous a donc rien appris!”

      C’est tout le problème. Les souvenirs se dissolvent bien vite. Voyez les brésiliens, qui vont élire Bolsonaro alors que beaucoup ont déja vécu et subi la dictature. Les allemands qui remettent ça avec le nazisme, ou les italiens avec Mussolini. Quant aux russes, ils plébiscitent le nouveau Staline. Tous rêvent de guerres et de génocides, d’arrestations sans motif et de torture. Je suppose qu’ils pensent que ça ne concernera que leur voisin, pas leur fils. Raté.

  12. Le miracle du Coran dépasse tout ce que l’on peut imaginer . Plus la religion d’Allah est critiquée , plus elle est noircie , plus elle est combattue ; plus elle se répand , plus elle est étudiée et , finalement , embrassée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Des milliers de jeunes d’origine algérienne quittent la France pour s’installer en Algérie

Tariq Ramadan reconnaît avoir eu des relations sexuelles avec Henda Ayari et “Christelle”