in

Les bateaux pour Gaza interdits d’accoster à Paris!

Deux bateaux pour Gaza ont été interdits d’accoster à Paris par la préfecture, le 17 juin. « Ces bateaux font partie de la flottille internationale de la liberté qui tous les deux ans environ tentent de briser le blocus illégal de Gaza, » dit Claude Léostic, coordinatrice en France pour la flottille pour Gaza. « On est dans une dérive extrêmement grave de l’État français. Ici ils interdisent des bateaux qui ont une vocation pacifique. La politique française actuelle prend une tournure qui est extrêmement inquiétante. »

Publicité
Publicité
Publicité

12 commentaires

Laissez un commentaire
  1. La France comme les etats unies sont devenus la propriété d’israel…..notre pays ne nous appartient plus…..et ça ne date pas d’hier……il y a qu’à voir ce que font nos elus….ils nous mettent à genoux économiquement afin que nous ne puissions plus être capables de nous soulever pour nos droits et ceux des autres…..Nous devons nous soumettre à tous ce qu’israel nous demande de faire…..tout simplement et c’est e cas….

  2. @Elies Ladjal,
    Non, clairement, la France ne se limite pas au petit (mais efficace) lobbying pro-israelien.
    Pensez-vous d’ailleurs que Mme Claude Léostic, coordinatrice en France pour la flottille pour Gaza, soit chinoise ?
    Les francais ne se resument pas a’ la canaille collabo d’Israel, Etat voyou et criminel.
    Laurent

    • @Laurent,
      Vous avez raison de clarifier la situation, car il est toujours dangereux de faire cette amalgame en généralisant un fait sur l’ensemble d’une population. D’ailleurs, c’est le but recherché par cette état voyou comme vous dites si bien. Ne tombons pas dans ce piège qui a pour objectif la déstabilisation de la France et de l’Europe. Nous devons défendre ensembles les intérêt de la France dans sa noblesse, équité et justice.
      dias

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les vœux de Trump pour l’Aïd el-Fitr irritent fortement ses concitoyens musulmans

Mondial : élu « Homme du match », le gardien égyptien refuse le prix sponsorisé par une marque de bière