in

Les Arts de l’Islam ouvriront leurs nouveaux espaces au sein du musée du Louvre en septembre

Les Arts de l’Islam seront à l’honneur le 22 septembre prochain, dans l’enceinte du musée le plus fréquenté au monde, Le Louvre, où ils ouvriront grand les portes de leurs nouveaux espaces, spacieux et embellis, aux visiteurs.

Sortie de la marginalisation dans laquelle elle avait été confinée pendant longtemps, la richesse patrimoniale, historique et culturelle islamique fut revalorisée à partir de 2001, sous l’impulsion d’Henri Loyrette, directeur du musée, puis sous Jacques Chirac, alors chef de l'Etat, qui appuya l’idée de doter le Louvre d'un véritable département des Arts de l'Islam pour conforter sa "vocation universelle",  en leur donnant la place qu’ils méritaient au cœur d’un espace digne de ce nom, tant en qualité qu’en surface.

Les œuvres uniques, parfois même gigantesques, composées de 3 000 objets couvrant la période florissante du VIIe au XIe, s'exposeront dans 3 000 mètres carrés, soit trois fois plus qu’auparavant, pour la plus grande fierté de la directrice du département des Arts de l’Islam, Sophie Makariou, qui s'est enthousiasmée auprès de  l’AFP: "Ce sera la présentation la plus importante en Europe d'objets d'art de l'Islam".

Cette réhabilitation de grande envergure n’a pas lésiné sur les moyens, et le coût de la facture s’élève à 98,5 millions d'euros. Alors qu’à l’approche d’une inauguration en grande pompe, en présence du président François Hollande, des généreux mécènes de dernière minute sont activement prospectés pour combler un trou de 10 millions d’euros, les sources de financement se sont réparties comme suit : l'Etat français a contribué à hauteur de 31 millions d'euros, tandis que 56 millions d'euros émanent de mécénat provenant d'états étrangers ou de donateurs privés ou d'entreprises, le principal bienfaiteur étant  le prince saoudien al-Walid ben Talal qui a octroyé 17 millions d'euros.

Le Roi Mohammed VI du Maroc, l’émir du Koweït, le Sultan d'Oman, la République d'Azerbaïdjan font également partie des sponsors, mais leur prodigalité reste pour l’heure confidentielle. Plusieurs groupes français ont mis la main à la poche, tels que la Fondation Total, Lafarge, Bouygues Construction, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

le roi d’Arabie Saoudite, amateur des frites de Macdo

Lynn Mason, ex-Miss Afrique du Sud se convertit à l’islam à Gaza