in

L’égalité, une exigence pour les mères d’élèves voilées

Les mères d’élèves voilées se rebiffent contre la tentation gouvernementale de les faire passer pour les nouvelles parias de l’éducation nationale.

Au nom du triptyque républicain qui s’affiche fièrement au fronton de nos mairies, et notamment d’une égalité qui a la fâcheuse propension à creuser les disparités, les mères revêtues du foulard revendiquent leur droit légitime à « être traitées comme les autres », et à ce titre à être habilitées à accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires.

Lors d’une réunion publique à Paris du collectif « Mamans Toutes égales » (MTE), les mères visées par le décret restrictif du ministre de l’Education nationale Luc Chatel, ont clamé leur désapprobation : “On voudrait être traitées comme des mamans normales, pas comme des mamans qui portent le voile“, insiste Anissa Fathi, 33 ans, qui explique que l’école d’un de ses enfants à Montreuil (Seine-Saint-Denis) refuse sa présence lors de ses sorties au nom de la “neutralité républicaine”.

Un décret discriminatoire qui ne remporte pas l’adhésion pleine et entière du Premier ministre, François Fillon, si bien qu’un “groupe interministériel (principalement Intérieur et Education nationale)” s’est créé spécialement “pour faire des propositions dans un rapport, a priori d’ici l’automne“, selon l’entourage de Matignon.

Le voile des mères d’élèves, un énième point de détail sur lequel la République fait une nouvelle fixation laïcarde, à croire que la boîte de Pandore de la stigmatisation n’a pas encore déversé tous ses maux…

Le collectif MTE incite à la vigilance et à serrer les rangs à la rentrée, lorsque sera soumis à délibération le “vote des règlements intérieurs” de septembre 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Israël menace la Flottille de la Liberté. On ne lâchera rien !

LE COMITE BDSF34 s’invite au Festival International Montpellier Danse !