in

Le maire de Chalon-sur-Saône fait adopter la fin des menus sans porc dans ses cantines scolaires

Gilles Platret, le maire « Républicain » de Chalon-sur-Saône, a choisi sa croisade aux forts relents islamophobes, mettant ses menaces estivales à exécution lors de son premier conseil municipal automnal : l’adoption, hier, mardi 29 septembre, par un vote contesté par plusieurs dizaines de manifestants sous les fenêtres de l’Hôtel de Ville, de la suppression du menu de substitution au porc dans les cantines scolaires, ou en d’autres termes plus évocateurs : Du porc sinon rien dans les assiettes de nos chères têtes blondes !

L’édile, accusé d’être en mission commandée par ses détracteurs locaux et sa cité de Saône-et-Loire d’être une ville test de l’intolérance imposée au menu, se faisait manifestement un point d’honneur à entériner cette mesure liberticide des plus indigestes, contre laquelle se sont opposés 7 élus de gauche, emmenés par le député PS Christophe Sirugue. Une mesure qui empeste la laïcité sectaire et punitive, et dont il sait pertinemment qu’elle l’amènera à croiser le fer avec la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM) devant les tribunaux.

En effet, la LDJM, présidée par Karim Achoui, était déjà montée au front en août dernier pour dénoncer auprès du tribunal administratif de Dijon une atteinte du "droit au respect de la liberté de culte et de conscience" des enfants, et avait promis de revenir à la charge si Gilles Platret s’enferrait dans son jusqu’au-boutisme peu reluisant, mais approuvé et encouragé par son chef suprême, Nicolas Sarkozy.

Se croyant investi d’une noble et grande mission, le maire de Chalon-sur-Saône veut entrer dans l’histoire par la petite porte des cuisines scolaires, préférant à la lutte impérieuse contre le chômage endémique ou les disparités criantes, la défense peu glorieuse du porc à table et la diabolisation des menus, et par là même des élèves, musulmans forcément, qui s’en passent volontiers.

Outre la nausée donnée par cette islamophobie institutionnelle qui se pare des vertus républicaines, le combat de Gilles Platret manque cruellement de panache !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sarkozy demande le retrait de l’investiture de Nadine Morano aux régionales

Le drapeau palestinien hissé au siège de l’ONU à New York