in

Le coup de gueule de Zohra, dans “On n’est pas couché”

 

francois Ruffin

"On en a marre que les riches en profitent sur notre dos"Samedi 14 avril, lors de son passage dans l'émission "On est pas couché sur France 2" , François Ruffin, député de La France insoumise a invité une déléguée CGT Carrefour qui a poussé un véritable coup de gueule sur les conditions de travail des salariés : "On en a marre que les riches en profitent sur notre dos"

Publiée par Oumma.com sur mardi 17 avril 2018

Samedi 14 avril, lors de son passage dans l’émission “On n’est pas couché sur France 2”, François Ruffin, député de La France insoumise, a invité Zohra, déléguée CGT Carrefour, qui a poussé un véritable coup de gueule sur les conditions de travail des salariés.

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. A celui ou celle qui derrière son mur de la lâcheté regarde la vaillante Zohra d’un air condescendant et avec la pitié des lâches dire tout haut ce que nous pensons tout bas, a ceux la je dis quelle vie misérable vous devez vivre en ce moment!, en effet ce n ‘est pas la petite (en terme de pouvoir d’achat) Zohra qui est à plaindre mais bien vous, dont le seul souci est votre panse et comme unique besoin vos bas instincts. Si vous aviez l ‘honnêteté intellectuelle requise et un brin de souci pour vos congénères humains, vous auriez perçu bien plus que le discours d’une simple caissière de chez Carrefour!
    Bonnes courses et ne vous trompez pas de carrefour si vous souhaitez atteindre votre but!

  2. Le concept des “coupures” permet de grandes amplitudes pour un travail morcelé sur la journée, mais avec peu d’heures payés…

    Travailler le dimanche en plus…pour des salaires qui ne prennent pas en compte la pénibilité de ce rythme,bravo

  3. Travailler pour vivre ou vivre pour travailler.
    Quand le but est la réussite sociale, les concepts se mélangent.

    Je dirai plutôt , je travaille pour que l’autre vive et vis versa.
    Quand le but est l’utilité, les concepts s’éclaircissent. C’est l’esprit pionnier

    Ceci n’a rien à voir avec les idéologie communisme, capitalisme, libéralisme…..

    • Pourtant, cette femme a tout à voir avec une victime du libéralisme débridé. Accessoirement, elle est déléguée syndicale, et militante LFI.
      Quand on bosse à Carrefour, on travaille pour survivre, pas par devoir. Et les revendications ont tout à voir avec la politique. C’est d’ailleurs là que le devoir intervient: Quand on prend des coups pour défendre les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Koweït : une députée crée la polémique pour avoir critiqué une campagne de promotion du hijab

Mohamed Salah : la lanterne du ramadan