in

Le clan Kadhafi est-il passé en Algérie avec des milliards de dollars ?

En plus d’être une terre d’asile pour les rares membres rescapés de la famille Kadhafi, l’Algérie serait-elle également son coffre-fort cossu ?

Alors que le Comité national de transition libyen (CNT) exigeait, il y a peu encore, l’extradition de l’épouse, de la fille Aïcha, et de deux des fils du défunt Mouammar Kadhafi, Sliman Bouchiguir, ancien dissident du régime du despote déchu et lynché, affirme que le clan Kadhafi réfugié en Algérie depuis le 29 août n’aurait pas fui les mains vides, et sans un alléchant magot.

« Ils sont partis avec des millions, voire des milliards de dollars » a assuré au journal suisse Le temps, cet ancien secrétaire général de la ligue libyenne des droits de l’homme, lui-même exilé, depuis 34 ans, en terre helvète, là où les coffres-forts sont aussi blindés que discrets.

Accréditant une information qui avait été relayée par la presse britannique en septembre, l’opposant politique du Guide libyen se heurte cependant au démenti des autorités algériennes, qui réfutent avoir autorisé l’entrée d’une telle prodigalité financière.

Riche en révélations polémiques au lendemain de la rencontre au sommet entre le président algérien Abdelaziz Bouteflika et le président du CNT Moustaf Abdel Jalil,l’interview de Sliman Bouchiguir dévoile également qu’Hannibal, le fils cadet de feu le colonel enturbanné du chèche de l’homme du désert, connu pour ses frasques judiciaires retentissantes, de Paris à Genève, se trouve actuellement au sud-est de l’Algérie dans une résidence surveillée. Ce dernier, doit selon lui impérativement « répondre de ses actes devant la justice » en Suisse comme en Libye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

l’islam, empire de la foi (documentaire)

Mangez tranquille, tout est halal !