in

Le Cheikh Qaradawi hospitalisé en Arabie saoudite

L’un de ses derniers prêches fracassants appelait à "maudire l’Iran, la Russie et la Chine, ennemis de la Oumma", provoquant une réplique cinglante de la République islamique d’Iran, l'influent théologien qatari d'origine égyptienne cheikh Youssef al-Qaradawi, 86 ans, a été hospitalisé à Djeddah, dans l'ouest de l'Arabie saoudite, ainsi que l’a annoncé le prédicateur saoudien, cheikh Salman  al-Audah, secrétaire général adjoint de l'Union  internationale des oulémas musulmans, basée au Qatar et présidée par  le Cheikh en personne.

"Cheikh al-Qaradawi a été admis dans un hôpital spécialisé à Djeddah  (…). prions pour lui", a indiqué Salman al-Audah, sur son compte Twitter, sans plus de détail sur  les raisons ou la date de son hospitalisation.

Cheikh al-Qaradawi, grande figure des Frères musulmans, avait été déchu de la nationalité égyptienne par le président Gamal Abdel Nasser pour  son appartenance à cette puissante confrérie, puis obtenu la nationalité qatarie. Il avait trouvé refuge dans l’opulent Qatar dans les années 1960, où il acquit une large notoriété sur le petit écran, grâce à ses interventions sur la chaîne satellitaire Al-Jazeera, s'illustrant notamment par ses encouragements aux soulèvements dans les pays du Printemps arabe.

Le 18 février 2011, il dirigeait la prière pour la première fois depuis 30 ans sur le sol égyptien, et notamment sur l'emblématique place Tahrir, au Caire, tandis qu'il fut considéré persona non grata, en France, en 2012, frappé d'une interdiction de séjour qui l'empêcha de s'exprimer lors du rassemblement annuel de l'Union des organisations islamiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Algérie attend de la France la «reconnaissance franche» des crimes coloniaux

Affaire Merah : tapis rouge pour Netanyahu, défilé de la LDJ et lapsus pour Hollande