in

France: Le 1er jour du mois de Ramadan a été fixé au vendredi 24 avril 2020

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a communiqué la date du premier jour du mois sacré de Ramadan  qui a été fixée au  vendredi 24 avril 2020.
Nous vous présentons à cette occasion tous nos vœux. 

Ramadan Moubarak !
L’équipe Oumma.com
Vendredi 24 avril 2020 est le premier jour de Ramadan 1441H
Le Conseil Français du culte Musulman réuni ce jeudi 23 avril 2020 en visioconférence annonce que le vendredi 24 avril est le premier jour du mois de Ramadan de l’année 1441H-2020.
A cette occasion, le CFCM présente ses meilleurs vœux aux musulmans de France et leur souhaite de vivre durant ce mois béni de grands moments de quiétude, de solidarité et de partage.
Le jeûne, pratique millénaire commune à de nombreuses traditions religieuses et philosophiques, doit offrir à tous, par l’expérience volontaire de la faim et de la soif, l’occasion de mesurer la souffrance et la détresse de ceux qui subissent au quotidien les affres de la pauvreté et de la précarité aggravés par la pandémie covid19.
Différentes dérogations sont inscrites dans le Saint Coran et la tradition prophétique. Elles concernent, notamment, les enfants, la personne âgée, le malade, la femme enceinte ou celle qui allaite.  Dans tous ces cas, les concernés doivent se conformer à l’avis de leur médecin traitant qui reste le seul à juger de leur aptitude à pratiquer le jeûne : « Dieu veut pour vous la facilité. Il ne veut pas pour vous la difficulté » (Saint Coran 2 : 184).
 Le mois de Ramadan, comme l’ensemble des évènements religieux de cette période, se déroulera cette année dans le cadre du confinement. Les musulmans s’y sont préparés en puisant dans leur foi et leurs traditions les moyens de vivre ce moment important tout en restant chez eux.
Les mosquées de France resteront fermées jusqu’à début juin. Cette date qui reste à confirmer eu égard à l’évaluation de la pandémie et aux avis des autorités sanitaires, qui permettront de définir les conditions précises d’une réouverture progressive. Le principe de préservation de la vie, fondamental dans la religion musulmane, doit moduler toutes nos activités cultuelles et culturelles et nous inviter à l’extrême vigilance.
Par ailleurs, les prières collectives telles que la prière de vendredi ou Tarawih ne pouvant avoir lieu dans les mosquées, les fidèles sont appelés à les effectuer chez eux. Les prières canoniques guidées via internet ou réseaux par une personne tierce ne sont pas valides.
Les musulmans de France, profondément attachés à l’esprit de partage et de solidarité de ce mois, sauront trouver également les moyens de le faire vivre en s’associant aux organismes humanitaires et caritatives en apportant leur soutien à tous nos concitoyens en difficulté.
Le CFCM appelle à privilégier les formules de repas préemballées et en assurer la distribution selon un mode défini avec les pouvoirs publics locaux.
L’aumône « Zakat El Fitr », religieusement exigible de toute famille musulmane, a été évaluée cette année à 7 euros par personne. Elle est destinée aux pauvres indépendamment de leur appartenance religieuse. Il est recommandé d’en faire bénéficier les nécessiteux du lieu de résidence de la famille. Son versement qui intervient généralement à la fin du Ramadan peut se faire dès son premier jour. La charge de distribution de cette aumône peut être déléguée à une personne physique ou morale.
Le CFCM appelle également les musulmans de France à saisir l’occasion de ce mois béni, mois du Saint Coran par excellence, pour élever des prières pour la protection et la prospérité de notre pays et de nos concitoyens, et notamment de toutes celles et ceux engagées en premières lignes pour protéger la vie et la santé de nos concitoyens.
Paris, le 23 avril 2020
Le Conseil Français du Culte Musulman
Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
    • Salam mon frère Ahlam St, que les Musulmans et d’autres invoquent pour la levée de l’épidémie de Covid 19 soit, or, il s’avère de façon certaine que l’épidémie n’est pas et de loin le premier des maux humains d’aujourd’hui. Exemple, les conséquences économiques de l’épidémie, trouvez sur le site Oumma une communication du PAM dont il ressort que suite au ralentissement économique associé à l’épidémie, 130 milions de plus de gens sont menacés de famine, le nombre total de cette évaluation est donc porté de 135 milions à 265 milions de gens menacés par la famine dans le monde. Je ne suis pas sûr que le Musulman ou autre puisse sans s’égarer prioriser dans ses prières et invoquations l’épidémie seulement parce que les grands médias mondiaux la désignent comme premier mal. Il est plus juste et droit d’invoquer et prier pour la levée de tous les maux donc la famine qui fait sa réapparition depuis quelques années si elle a jamais disparue et qui dépasse de très loin la gravité de l’épidémie, laquelle famine est augmentée et presque doublée des effets de l’épidémie, lesquels effets dureront probablement plus longtemps que l’épidémie elle-même. Les victimes des effets de l’épidémie ne sont pas des victimes collatérales mais étant de loin les plus nombreuses elles sont les premières victimes. Que le croyant invoque d’Allah la levée de tous les maux, famines et maladies sans hiérarchie de priorité puisque chaque vie humaine en vaut une autre auprès d’Allah le Juste, et elle vaut la valeur de l’humanité entière.
      Et au-delà de cela, l’épidémie étant une épreuve, le Musulman invoquera d’Allah faire que l’humanité réussisse dans l’épreuve. Hélas le seul fait de prioriser l’épidémie en ignorant dans les médias et la politique des gouvernements ses effets qui sont premiers mais qualifiés de collatéraux est pour l’instant un échec dans l’épreuve, la réussite de l’épreuve c’est quand l’homme se réforme vraiment, on observe pour l’instant en dépit des paroles moralisantes un peu vaines une montée, un accroissement des égoïsmes, donc l’homme pour l’instant ne se réforme pas et donc pour l’instant échoue dans l’épreuve.
      Plaise à Allah nous fortifier, plaise à Allah répondre et justifier nos duhats.
      Croissant de lune.

      • Bonjour mon frère,
        Merci pour votre avis sur ce sujet.
        Nous demandons à Dieu pour le bien-être, que tout ce qui se passe est causé par des actions humaines,
        il compris l’insouciance l’amour de la propriété et du contrôle, et tous les conflits entre les principaux pays qui se sont produits plus tôt, ce sont leurs résultats pour l’humanité, et nous ne pouvons à l’heure actuelle que prier pour le succès du vaccin et sortir de la crise

  1. Salam Oumma, nous voudrions avoir le communiqué direct du CFCM s’il vous plaît, par exemple pour savoir comment ils ont déterminé la date du premier jour de Ramadhan 1441, les autres années me semble-t-il, vous transfériez le communiqué du CFCM alors où est-il?
    Ramadhan Moubarak ‘alaïkoum.
    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

« Les ablutions pourraient avoir réduit le risque du Covid-19 », selon une étude britannique

Etats-Unis: « Faites de votre maison une mosquée », la recommandation d’un imam suivie religieusement par les fidèles