in

L’Amérique se mobilise pour Ahmed Mohamed et son horloge “suspecte” : plus 370 000 tweets de soutien, un record (vidéo)

C’est certainement le « Géo Trouvetou » le plus célèbre d’Amérique, bien malgré lui, Ahmed Mohamed, un ingénieux adolescent musulman de 14 ans, natif du Texas et aux racines soudanaises, était loin d’imaginer que l’horloge confectionnée dans sa chambre, dotée d’un écran numérique et d'un circuit électronique, et présentée fièrement à son professeur de technologie, lui vaudrait d’être interpellé, menotté et placé en garde en vue en moins de temps qu’il ne lui en a fallu pour créer de ses mains sa petite invention.

"Le proviseur et des policiers m'ont conduit dans une pièce où cinq policiers m'ont interrogé, fouillé, ont saisi ma tablette et mon invention", a relaté l'adolescent au journal Dallas Morning News. "Puis j'ai été conduit dans un centre de détention juvénile, où j'ai été fouillé, ils ont relevé mes empreintes digitales et ont pris des photos de moi", a-t-il  expliqué, en précisant qu'une fois relâché, son calvaire ne s'était pas terminé pour autant, puisqu'il a été exclu trois jours de son collège comme un malpropre. Une exclusion inique et terriblement humiliante qui a jeté l'opprobre sur lui.

Le jeune garçon n’aura guère eu le loisir de de recueillir l’avis de son professeur, tant l’affolement autour de son horloge artisanale prise pour une bombe s’est emparé de son établissement scolaire et de la police, appelée à la rescousse. Un affolement qui a suscité, tout aussi rapidement, une avalanche de soutiens sur les réseaux sociaux, le sort d’Ahmed Mohamed sensibilisant et enflammant Twitter comme rarement, jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.

Pendant que des centaines d'internautes se sont photographiés portant une pendule ou ont affiché des images d'enfants blancs au Texas brandissant des armes à feu, établissant une comparaison avec Ahmed et  son génial bricolage inoffensif, Barack Obama, de son côté, a aussitôt pris et fait cause sur son compte Twitter pour cet inventeur en herbe maudit, si injustement suspecté de « terrorisme »,  allant jusqu’à l’inviter  à la Maison Blanche. "Cool l'horloge, Ahmed. Tu veux l’apporter à la Maison Blanche ? Nous devons inspirer plus d'enfants comme toi pour aimer les sciences. C'est ce qui rend l'Amérique grande", a proposé @POTUS (acronyme de President of the United States/Président desÉtats-Unis). 

"Cette arrestation est un signal d'alarme", a déploré grandement Alia Salem, une responsable du Conseil des relations américano-islamiques (CAIR). Selon l'influente association de défense des droits civiques des musulmans, un tel emballement ne se serait jamais produit si l'adolescent ne s'était pas appelé Ahmed Mohamed. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sceaux : une professeure de droit humilie deux étudiantes voilées et refuse de faire cours

Adrien Desport, le pyromane du FN, condamné à trois ans de prison ferme