,

La rédaction de Charlie Hebdo détruite par un incendie

L’indifférence méprisante plutôt que la très répréhensible destruction de ses locaux, Charlie Hebdo aurait mérité de se retrouver avec des invendus sur les bras pour son numéro intitulé “Charia Hebdo” au lieu de devenir un martyr.

La rédaction du journal, dont la liberté satirique prend un malin plaisir de tout tourner en dérision au nom de la sacro-sainte liberté de tout dire, au risque d’alimenter les pires préjugés, a été en effet victime d’un incendie criminel dans la nuit de mercredi, que nous condamnons vivement. Fort heureusement, cet acte n’a fait aucun blessé. Les sources policières évoquant un jet de « cocktail molotov ». L’enquête est en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rue algérienne contre la venue d’une délégation du CNT libyen

Netanyahu et Barak pour des frappes contre l’Iran