in

La première maire en hijab d’Europe est Bosniaque

Il faudra dorénavant l’appeler « Madame, le maire », Amra Babic, 43 ans, écrit une nouvelle page lumineuse de la Bosnie, à jamais meurtrie par la barbarie crépusculaire des années 90 et du génocide de Srebrenica, mais aussi de l’histoire politique européenne en devenant la première édile voilée du Vieux Continent.

L’Europe aura-t-elle les yeux de Chimène pour cette économiste de formation et mère de trois enfants que ses compatriotes ont plébiscitée sans sourciller, et sans même pointer du doigt son hijab,  habituellement accusé de tous les maux, y compris d’altérer l’intelligence ? Nul ne le sait encore, mais pour l’heure, Amra Babic savoure sa triple victoire, en tant que femme, musulmane, et politicienne engagée sous les couleurs du Parti de l’Action Démocratique (SDA). Une victoire inédite, qualifiée de “modèle pour l’Europe et l’Islam”, qui est aussi celle de la démocratie.

“C’est une grande victoire de la démocratie. Mes concitoyens ont fait preuve d’un formidable esprit d’ouverture en  votant pour moi, tout d’abord en tant que femme mais aussi en tant que femme qui porte un voile, et également en respectant l’islam”, a déclaré celle qui se verra prochainement remettre les clés de la ville de Visoko, près de la capitale Sarajevo.

Cette élection municipale, qui fera date, intronise premier magistrat d’une cité de 40 000 âmes une veuve, dont le mari a péri sous la fureur exterminatrice des Serbes en 1995, et qui s’est investie, des années durant, dans une association de familles de combattants musulmans tombés au front. “J’ai décidé de porter le voile après la mort de mon mari”, se souvient Amra Babic, en soulignant combien sa foi l’a aidée à surmonter l’épreuve de la disparition de son époux.

Après l’âpre joute politique, le temps est venu pour la grande gagnante des urnes d’être couverte de fleurs, les gerbes fleuries accompagnant les éloges. “L’islam est très clair en ce qui concerne la femme. Il lui permet de s’investir pleinement dans la vie publique et tous ceux qui interprètent correctement son message savent que c’est la vérité”,  a insisté Amra Babic auprès de la presse nationale.

Confiante dans l’avenir, la nouvelle mairesse assure que son foulard ne constituera aucun obstacle. Mais l’Europe, et certains pays plus que d’autres, saura-t-elle dépasser son aversion passionnelle et politicienne contre le voile de la discorde ? Amra Babic se veut résolument positive à cet égard : “L’Europe comprendra que cela a à voir avec les gens qui respectent leur identité propre, mais qui sont assez tolérants pour respecter les droits des autres “, a-t-elle commenté.

Les musulmans représentent le groupe religieux le plus important de Bosnie, soit 40% sur les 3,8 millions de citoyens. Seule une minorité de femmes arborent le hijab, ce qui fait dire à celle qui s’apprête à présider aux destinées de Visoko : “Je n’instrumentaliserai jamais la politique à des fins religieuses. Si j’ai suffisamment de force pour protéger mes droits, je vais redoubler d’énergie pour protéger les droits des autres”, s’est exclamée Amra Babic, comme si elle prononçait une nouvelle profession de foi, mais sa légitimité a déjà remporté tous les suffrages et conquis les coeurs.

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des lycéens du Michigan se dressent contre le pasteur islamophobe Terry Jones

Des «printemps arabes» vers la révolution arabe?