in

La Norvège interdit aux mosquées d’Oslo d’offrir un toit aux réfugiés

Le veto gouvernemental a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le ciel de l’entraide musulmane, suscitant incompréhension, colère et dépit dans les plus anciennes mosquées d’Oslo, sur le point d’ouvrir grand leurs portes aux réfugiés dont l’arrivée sur le sol norvégien est imminente.

Depuis sa tour d’ivoire, la direction du service d’immigration de la Norvège (UDI) a en effet, purement et simplement, interdit à la communauté musulmane de se joindre à l’élan de solidarité nationale et de prêter main-forte aux associations qui mettent tout en œuvre pour offrir un toit à quelque 700 migrants, essentiellement syriens.

Réfrénant l’enthousiasme général, et au premier chef celui de Arshad Jamil, responsable du Centre culturel islamique d’Oslo, ce refus tombé comme un couperet, et sur lequel flotte le parfum entêtant de la suspicion de terrorisme, a été motivé par une phrase laconique mais très éloquente : « Seules des organisations neutres sont habilitées à accueillir les réfugiés ».

"Nous aurions pu utiliser l'Armée du Salut ou l’Eglise pour cette question. Mais l'offre réelle doit être neutre", a martelé Frode Forfang, le directeur de l’UDI, qui a donné son feu vert pour que, entre autres, la Croix-Rouge et les Forces armées de Norvège puissent pallier le manque de lits.  

"Nous avons de nombreux bénévoles qui se faisaient un devoir et une joie de recevoir les réfugiés. Nous voulions aider et nous avions les bras et les espaces pour le faire", se désole, pour sa part, Arshad Jamil auprès des médias, alors qu’une clameur sourde de contestation monte au sein des fidèles qui reprochent à certains organismes leur proximité notoire avec l’Eglise.

Le deux poids deux mesures a-t-il frappé en Norvège contre des concitoyens musulmans mus par l’humanisme de l’islam ? Se sentant offensé, Arshad Jamil, le directeur du Centre islamique d’Oslo, ne se résout toujours pas à cette décision jugée arbitraire, insistant sur le fait que « Ce bâtiment est un centre culturel. La mosquée est juste une petite partie de celui-ci ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Norvège: Un milliardaire offre 5000 nuits d’hôtel aux réfugiés

Vladimir Poutine : “La crise migratoire en Europe était inévitable” (vidéo)