in

La justice réhabilite un agent de sûreté suspendu pour avoir salué en arabe

Maitre Sefen GUEZ GUEZ, avocat de l'agent de sûreté aéroportuaire de Nice, suspendu pour avoir salué en arabe, signe de radicalisation religieuse selon le Préfet des Alpes-Maritimes, vient de nous annoncer que son client a à nouveau obtenu gain de cause devant le Tribunal administratif de Nice. 

Pour la seconde fois, le Tribunal suspend l'arrêté préfectoral de suspension de l'habilitation de Monsieur M. pour l'accès en zone réservée aéroportuaire. Et il enjoint au préfet des Alpes-Maritimes de lui restituer son habilitation immédiatement et sans délai. Monsieur M. devrait retrouver son travail lundi matin. Le CCIF se félicite de cette victoire.

Nous espérons cette fois, que le Monsieur le Préfet abandonnera ses préjugés au bénéfice de l'application du droit.

Le CCIF tient à saluer et à remercier les collègues de travail de Monsieur M. qui lui ont témoigné leur soutien jusque dans l'enceinte du Tribunal, ainsi que tous ceux qui ont pris le temps de se mobiliser en faveur de ce père de famille, dont le seul tort, semble-t-il, est d'être musulman."

Le CCIF

                                                  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Karim Achoui : “Vos votes m’encouragent”

Un député tunisien fait une quenelle à l’Assemblée constituante