in

La France oppose son silence à la célébration du Ramadan, hormis Alain Juppé qui porte plainte contre X…

Alors que l’on a vainement tendu l’oreille pour percevoir, depuis l’Elysée, les vœux de Bon Ramadan du président Hollande, et que l’on a cherché en pure perte le moindre communiqué ou encore vidéo qui aurait illustré en images cette scène en tout point mémorable, à Londres, Berlin, Washington ou encore Ottawa, les homologues de notre chef de l’Etat ne se sont pas fait prier pour saluer l’arrivée de ce mois béni dans leur contrée respective.

Cette singulière posture, laïque à l’extrême, de notre monarchie républicaine n’est pas du meilleur effet à l’échelle internationale, et tandis que David Cameron, Angela Merkel, Barack Obama et Justin Trudeau, pour ne citer que ceux-là, ont rivalisé de paroles bienveillantes, François Hollande s’est muré dans un silence assourdissant des plus éloquents…

« C’est le mois sacré du ramadan, un moment où les mosquées ouvrent leurs portes, les centres communautaires accueillent leurs voisins, et même les églises et les synagogues offrent leurs espaces aux musulmans pour la rupture du jeûne et les gens de toutes les religions ainsi que ceux qui n’en ont pas sont souvent invités à s’y joindre […]   Continuons de nous réunir pour l’iftar et les événements communautaires.  Célébrons la fierté, la multi-race et la multi-foi de la démocratie ! », a déclaré le Premier ministre britannique, pendant qu’au même moment la chancelière allemande tweetait « A tous les citoyens musulmans, je souhaite un ramadan béni et paisible », après avoir annoncé sa décision d’exempter les propriétaires des marchés et des restaurants islamiques des impôts tout au long du mois sacré.

Depuis son bureau ovale et alors qu’il amorce la dernière ligne droite de son mandat, Barack Obama s’est fait un devoir de perpétuer la grande tradition des voeux adressés à ses concitoyens musulmans, en ces termes : « A l’heure où  les Américains musulmans célèbrent le mois sacré, je me rappelle que nous sommes une famille américaine. Comme les communautés musulmanes américaines, je rejette fermement les voix qui cherchent à nous diviser ou limiter nos libertés religieuses. Nous continuerons d'accueillir des immigrants et des réfugiés dans notre pays, y compris ceux qui sont musulmans », a-t-il insisté, en soulignant qu’avec son épouse, ils ont  « hâte d'ouvrir les portes de la Maison Blanche pour les Américains musulmans pendant cette occasion spéciale ».

Propulsé au sommet du pays de l’érable depuis un an, Justin Trudeau, le Premier ministre canadien qui s’inscrit dans la lignée des autres dirigeants cités précédemment, s’est empressé de renouveler par écrit les vœux formulés l’année  dernière, en y apportant sa touche toute personnelle  : « Le ramadan nous rappelle à tous de témoigner de notre reconnaissance pour les innombrables bénédictions dont nous jouissons et de faire passer les besoins des autres avant les nôtres. Prenons le temps de reconnaître, et de montre notre gratitude pour les contributions inestimables de nos communautés musulmanes qui enrichissent notre tissu national chaque jour. La diversité culturelle du Canada est l'une de nos plus grandes forces et sources de fierté », a-t-il assuré, avant d’ajouter : « Au nom de notre famille, Sophie et moi souhaitons à tous ceux qui observent ce mois sacré un ramadan béni et paisible ».

Dans ce désert de souhaits ramadaniens si typiquement français, le seul et unique communiqué officiel ayant trait au mois béni a pris la forme d’une plainte contre X signée Alain Juppé !  En effet, le maire de Bordeaux, outré par la diffusion d’un faux tweet (voir ci-dessous) dans lequel on lui a prêté des vœux qu’il n’a jamais formulés, a réagi promptement en saisissant la justice de ce « piratage », tout en rassurant le bon peuple sur son inclination spirituelle : «  Je vous confirme que je suis toujours catholique, même si je ne suis pas très pratiquant ! », a-t-il affirmé avec une pointe d’ironie.

Ce sont bien là les seuls mots de la langue Molière qui auront rompu le vœu de silence officiel à l’égard du Ramadan, et il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser à la lueur des vœux présentés dans toutes les langues et depuis différents centres névralgiques du pouvoir politique, aux quatre coins du globe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’est-ce que la foi en Dieu ?

Japan Airlines : des menus certifiés Halal désormais disponibles sur certains trajets