in

Jaguar s’installe en Algérie : oui, mais pour qui ?

Présenté lors du salon de l’automobile AutoWest 2011 (Palais des expositions de M’dina J’dida, Oran) du 7 au 17 décembre, le prestigieux constructeur britannique va s’installer en Algérie dans les prochaines semaines. Racheté par le géant indien Tata en 2008, la firme Jaguar, qui regroupe aujourd’hui sous son nom deux autres marques (Range Rover et Land Rover), s’attaque à un marché très singulier.

L’Algérie, pays des inégalités et des contrastes, compte une majorité d’habitants vivant dans des conditions déplorables (chômage, inflation, logement, absence d’eau courante…), mais abrite également une élite mondialisée fortunée.

A titre indicatif, le prix d’une Jaguar oscille entre 44900 € et 95700 €. Pour l’acheter, un algérien payé au SNMG (équivalent du SMIC en Algérie) devra économiser 20 ans pour s’offrir le modèle le moins cher. Pour les milliardaires algériens engraissés par la rente pétrolière , 20 minutes suffiront. Singulier on vous dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bastia : tentative d’attentat contre un commerce Halal

La CIA aux commandes de l’armée libyenne