in

Israël compare l’Iran à l’Etat Islamique dans un vidéoclip, summum de la diabolisation

Passé maître dans l’art de diaboliser l’Iran, Israël a tiré ce qui semble être sa dernière cartouche dans sa campagne de dénigrement explosive, à l’approche de l’accord sur le programme nucléaire iranien annoncé comme imminent, le 7 juillet prochain.

Comment dynamiter les tractations en cours avec les six grandes puissances que sont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie, la Chine, la France et l’Allemagne ? Rien de plus simple, à travers un clip inflammable et anxiogène à souhait (voir ci-dessous) dont l'Etat hébreu a le secret, qui noircit le trait jusqu’à comparer la capacité de nuisance de la République Islamique d’Iran à celle de l’Etat Islamique, mais en bien pire…

C’est tout naturellement sur le compte Twitter officiel du Premier ministre israélien, Benjamin Netanayhou, le chef de la désinformation, que ce petit dessin animé de propagande a été publié le 27 juin dernier. 

Réalisé en anglais pour mieux tétaniser les foules à l’international, ce vidéoclip, dont les images parlent d’elles-mêmes, met d’abord en scène les « dhijhadistes » de Daesh brandissant fièrement leurs fusils, tandis que le narrateur distille son venin : « Imaginez combien serait dangereux l’Etat Islamique s’il avait dans son arsenal de guerre des divisions blindées, des avions de combat, des missiles balistiques ». Et de poursuivre : « Imaginez si l’Etat Islamique construisait des bombes atomiques », pendant que le drapeau iranien se substitue subtilement à l’étendard noir de l'Etat Islamique, avant de conclure par une analogie forcément apocalyptique : « Eh bien, Ce n’est peut-être pas si difficile à imaginer. La République islamique d’Iran, c’est l’ISIS, mais puissance 10 ».

Une manière d’illustrer les noires pensées de Netanyahou qui interrogeait encore récemment la communauté internationale, d’ordinaire à sa botte : « Pourquoi augmenter la puissance de la République islamique d’Iran avec l’arme nucléaire, alors que ses pouvoirs sont déjà considérables et bien plus grands que ceux de l’ISIS ? », tempêtait le criminel de guerre de Gaza qui  n’autoriserait personne à lui contester la détention de ses armes nucléaires, ni à suspecter son programme nucléaire des pires intentions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ramadan : le charabia chalghoumiesque a encore frappé

Les USA ne “protégeront pas les colonies israéliennes contre le boycott”