in

Grande-Bretagne : Un islamophobe repenti présente ses excuses à l’imam de la mosquée qu’il avait attaquée

Il ne faut jamais désespérer de la nature humaine, même quand elle est capable du pire, ni de l’univers carcéral, même quand toute rédemption y semble impossible, telle est la réflexion que nous inspire le profond repentir du britannique Geoff Ryan, un extrémiste de droite assoiffé de vengeance qui a mis à profit ses neuf mois passés derrière les barreaux pour méditer sa fureur raciste et ses actes blâmables.

C’est un homme métamorphosé qui embrasse aujourd’hui chaleureusement l’imam de la mosquée de Braintree, dans le comté du Sussex, ayant définitivement tourné le dos à son passé violent et mis au rebut son blouson noir et ses rangers de l’English Defense League (EDL), désireux de nouer des liens avec le responsable du lieu de culte qu’il avait pris d’assaut il y a moins d’un an de cela.

L’air contrit, ponctuant chaque phrase par l’expression de ses regrets sincères « Je suis désolé », le quadragénaire aux bras tatoués est revenu sur les lieux de son crime, où il avait fait irruption de manière fracassante, armé de couteaux et de grenades fumigènes, suscitant stupeur et effroi, tout en menaçant de tuer un fidèle pour venger la mort du soldat Lee Rigby.

Reçu à bras ouverts par l’imam Kashif Ahmad que le hasard avait placé de nouveau sur sa route, mais cette fois-ci en prison, puisque ce dernier y officie en tant qu’aumônier musulman, Geoff Ryan n’a pas vu passer les quatre heures de discussion particulièrement riches et constructives qui lui ont ouvert de nouveaux horizons.

Religion, politique, nationalisme, extrémisme, islamophobie, sans oublier le récit de son expédition punitive qui aurait pu tourner au drame, tous les sujets ont été abordés sans tabou, dans une atmosphère propice au pardon et à la réconciliation, dont l’émotion fut à son comble lorsque l’ex-islamophobe repenti a déclaré vouloir contribuer à changer le regard sur l’islam et à ne traquer désormais que les perceptions négatives qui l’entourent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Algérie dans l’œil du Cyclone

Google fête l’anniversaire de l’illustre Ibn Rochd, alias Averroès