in ,

Gaza : une Palestinienne ravive la magie du Ramadan en créant des lanternes colorées

A Khan Younès, dans la quiétude de son petit atelier où elle se réfugie pour donner libre cours à sa créativité, oubliant, le temps d’un instant, l’effroyable réalité de l’enclave martyre de Gaza, Reyhan Sharab, 28 ans, redouble d’ardeur à la tâche.

Alors que le Ramadan s’apprête à frapper aux portes, ses doigts de fées, qui réalisent des merveilles avec des aiguilles, au tricot et au crochet, s’activent à la fabrication d’un bel objet fascinant, doté de l’étincelant pouvoir, dès qu’il est suspendu, d’illuminer la célébration du mois béni : la lanterne colorée qui habille de lumière les rues, les vitrines, les tables, les balcons…

Devenues, au fil des siècles, l’un des symboles et l’une des ornementations phares du Ramadan, les lanternes aux couleurs chatoyantes et de formes variées, qui enchantent petits et grands sous toutes les latitudes où brille l’islam, n’ont rien perdu de leur éclat. 

Publicité

Leur chaud scintillement se reflétera, cette année encore, dans les yeux émerveillés de la population de Gaza, grâce à la dextérité de Reyhan Sharab et au soin particulier qu’elle y apporte. 

A la veille d’accueillir dignement le Ramadan, alors que plus d’une centaine de lanternes ont déjà pris forme sous ses mains habiles, l’artiste gazaouie éprouve un immense bonheur à perpétuer une tradition islamique ancienne et, plus encore, à raviver la magie du mois sacré à Gaza, et dans toute sa région de souffrance.

Publicité

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Sommet du Neguev : l’alliance honteuse entre Israël et les pays arabes

Présentation du Coran : la dimension littéraire du Livre saint (4ème partie)