in

Gaza : le phénomène sur Tweeter de Farah Baker, une palestinienne de 16 ans

Gaza : le phénomène Farah Baker alias Farah_Gazan

Elle s'appelle Farah Baker, elle a 16 ans et elle est devenue un phénomène sur Twitter. Dans les Territoires palestiniens, cette jeune gazaouie a retenu l'attention lors de l'opération israélienne dans la bande de Gaza. Une guerre dans les airs et au sol que le monde a suivi grâce aux médias, mais qui s'est jouée aussi sur les réseaux sociaux.

Elle s'appelle Farah Baker, elle a 16 ans et elle est devenue un phénomène sur Twitter, cet outil qui oblige à s'exprimer en 140 caractères maximum. Farah Baker aliasFarah_Gazan n'avait qu'une centaine d'abonnés avant le conflit. Elle en a désormais plus de 200 000. La raison : la jeune palestinienne a raconté pendant cinquante jours, et en anglais, la guerre à Gaza. Elle a utilisé tous les outils offerts par la plateforme pour faire passer ses sentiments : des textes, des photos, des Vine, ces vidéos de quelques secondes faites avec son smartphone.

Trois guerres : « Je pense que c'est assez »

Farah a montré un visage humain, souvent touchant des civils pris au piège et victimes à Gaza. Fin juillet par exemple, elle postait une photo d'elle avec un message : « J'ai 16 ans et j'ai déjà connu trois guerres. Je pense que c'est assez ». La presse s'est saisie de cette histoire et en a fait la nouvelle « Anne Frank », cette jeune fille juive qui a écrit son journal intime à l'époque nazie aux Pays-Bas. Farah Baker a donc été qualifiée d'Anne Frank de Gaza. Un surnom qui lui a plu tellement qu'il s'affiche aujourd'hui sur son profil.

Elle assure vouloir devenir avocate afin de défendre le peuple de Gaza. On sait que son père est médecin et qu'elle habite à côté de l'hôpital Al Shifa de Gaza. Un quartier du centre où les coupures d'électricité étaient un peu moins fortes qu'ailleurs, ce qui lui a permis de raconter sa vie sous les bombardements – alors que les internautes du sud de la bande de Gaza ont connu de réelles difficultés pour charger leurs ordinateurs et leurs téléphones. Le réseau internet a aussi été endommagé dans certains endroits.

Nicolas Ropert 

Souce: RFI
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Grand Mufti d’Australie alerte les jeunes du danger des fatwas en ligne idéalisant l’Etat Islamique

Edwy Plenel dénonce la stigmatisation des musulmans (vidéo)